Étagé de saumon fumé à l’avocat

5 from 1 reviews Étagé de saumon fumé à l'avocat   IMPRIMER PRÉPARATION 10 mins CUISSON TEMPS TOTAL 10 mins   Bien que le saumon fumé n'appartienne pas à la tradition culinaire japonaise, celui-ci s'harmonise très bien aux saveurs nippones. Excellente source de protéines, il contient en grande quantité du phosphore, du sélénium, ainsi que de nombreuses vitamines (B1, B3, B5, B12, D). Sa riche teneur en oméga-3 le rend intéressant pour diminuer les risques de maladies cardiovasculaires, de dépression, et de la maladie d'Alzheimer en favorisant le bon fonctionnement du cerveau. Pour la médecine orientale cette recette renforce la vitalité, active le métabolisme et aide la digestion. Source: Michel Jodoin Ac PhD - Izakaya Catégorie: Japonaise Cuisine: Tiré du livre "Izakaya - les meilleures recettes de bistro japonais" Portions: 4 INGRÉDIENTS 15ml huile d'olive 1 échalote française émincée 125g saumon fumé 1 avocat mûr 30ml jus de lime ou de yuzu 5 ml sirop d'érable ou de mirin 5ml câpres rincées, hachées sel et poivre frais moulu 250ml riz cuit assaisonné avec 15ml de vinaigre de riz et 15ml de sucre 1 concombre libanais tranché PROCÉDURE Chauffer l'huile à feu moyen élevé dans un petit poêlon. Faire revenir l'échalote française pendant 1 min. Réserver. Trancher le saumon fumé en languettes et déposer dans un bol. Couper l'avocat en 2, retirer le noyau et prélever la chair que vous taillerez en petits cubes avant d'ajouter au saumon. Ajouter le jus de lime ou de yuzu, le sirop d'érable ou le mirin et les câpres. Saler et poivrer. Incorporer l'échalote française et son huile de cuisson et mélanger délicatement pour... lire plus

Gâteau aux amandes, bleuets et citron

5 from 1 reviews Gâteau aux amandes, bleuets et citron   IMPRIMER PRÉPARATION 10 mins CUISSON 50 mins TEMPS TOTAL 1 heure   D'inspiration méditerranéenne, ce somptueux gâteau regorge de saveurs et de bienfaits nutritifs ! À réserver pour les soirs de fête ! Source: Michel Jodoin Ac PhD - Le projet Bento Catégorie: Dessert Cuisine: Méditerranéenne INGRÉDIENTS Bol 1 ½ T (125ml) de poudre d'amandes 1 T (250ml) de farine de blé entier (ou un mélange moitié farine entière et moitié farine blanche) 1½ T bleuets frais ou congelés ¾ c à thé (4ml) de poudre à pâte ¾ c à thé (4ml) de soda à pâte ½ c à thé (2,5ml) de sel kosher Zeste de 1 citron Bol 2 2 oeufs (ou 2 c à s (30ml) de graines de lin dans 6 c à s (90ml) d'eau) ½ T (125ml) de sucre non raffiné ½ T (125ml) d'huile d'olive OU de compote de pommes non-sucrée ½ T (125ml) de ricotta ou de tofu soyeux 1 c à thé (5ml) d'essence de vanille PROCÉDURE Préchauffer le four à 350F. Mélanger tous les ingrédients du Bol 1. Dans un deuxième bol, battre les oeufs (ou les graines de lin trempées) avec le sucre jusqu'à ce que le mélange soit onctueux. Ajouter le ricotta ou le tofu et l'essence de vanille et bien mélanger. Verser le mélange sur les ingrédients secs du Bol 1 et mélanger à peine. Verser dans un moule à pain préalablement huilé. Cuire au four 50 min. Notes Lorsque le gâteau sera légèrement refroidi, vous pouvez verser 2 c à soupe (15ml) de Limoncello... lire plus

Salade de pêches au basilic

5 from 1 reviews Salade de pêches au basilic   IMPRIMER PRÉPARATION 5 mins CUISSON TEMPS TOTAL 5 mins   Insalata di pesche al basilico ! Prête en 5 minutes, il ne vous faudra que quelques pêches ou nectarines bien mûres, une poignée de basilic, et une vinaigrette aux accents de soleil pour célébrer l'été ! Source: Michel Jodoin Ac PhD - Le Projet Bento Catégorie: Salade Cuisine: Méditerranéenne Portions: 4 INGRÉDIENTS 4 pêches ou nectarines en quartiers feuilles de basilic frais 1 petit oignon rouge finement émincé 2 à 3 tranches de prosciutto (optionnel) Vinaigrette 4 c à s huile (15ml) d'olive extra vierge 2 c à soupe (30ml) de jus de citron 1 c à soupe (15ml) de vinaigre balsamique blanc 2 c à soupe (30ml) de sirop d'érable ou de miel pincée de sel et de poivre frais PROCÉDURE Tremper les oignons dans l'eau froide pendant 15 minutes. Égoutter Incorporer tous les ingrédients. Verser un peu de vinaigrette. Garnir de proscuitto (optionnel) 3.5.3208... lire plus

Gaspacho de pêches au gingembre

  5 from 1 reviews Gaspacho de pêches au gingembre   IMPRIMER PRÉPARATION 5 mins CUISSON TEMPS TOTAL 5 mins   Juteuse et savoureuse, la pêche est le fruit d'été par excellence. Largement utilisée en cosmétique, ses vertus adoucissantes et revitalisantes associées à ses nombreuses vitamines renforcent efficacement l'élasticité de la peau. Ce fruit possède un pouvoir régénérant qui protège les cellules cutanées des agressions extérieures. En médecine orientale, la pêche symbolise l'immortalité ou le souhait d'une longue vie en santé. Léger et rafraîchissant, ce gaspacho de pêches vous fera refaire le plein de vitamines en profitant des fruits de saison tout en savourant l'été ! Source: Michel Jodoin Ac PhD - Le Projet Bento Catégorie: Dessert Portions: 4 INGRÉDIENTS 4 pêches (jaunes ou blanches) 1 c à table (15ml) de jus de citron vert ¼ c à thé (1ml) de cannelle ⅛ c à thé (0,5ml) de gingembre frais râpé 1 pêche découpées en tout petits cubes ¼ T (60ml) de bleuets réduits en purée 2 c à table (30ml) de pacanes en morceaux zeste de citron vert feuilles de menthe PROCÉDURE Réduire les 4 pêches en purée avec un mélangeur à main. Ajouter le jus de citron vert, la cannelle et le gingembre à la purée et réserver au réfrigérateur. Au moment de servir, répartir la purée de pêches dans 4 coupes. Déposer les cubes de pêches sur le dessus, la purée de bleuets, le zeste de citron vert et quelques feuilles de menthe. Servir bien froid. Information nutritionnelle Calories: 112 Gras: 5,7 g Gras saturé: 0,5 g Gras non-saturé: 4,8 Gras trans: 0 Glucides: 16 g Sucre: 13 g Sodium: 0,8 mg Fibres: 4... lire plus

Michel Jodoin à Radio-Canada International avec Raymond Desmarteau

Izakaya: Gagnant du « Best in the World, Gourmand Cookbook Award » pour 2016 Être acupuncteur et passionné de culture asiatique en général et chinoise en particulier! Rien de plus normal diriez-vous. C’est le lot de Michel Jodoin. Cet acupuncteur de Beloeil au Québec, à une trentaine de minutes de Montréal sur la Rive-Sud, est aussi un « chercheur du bonheur de vivre par la nourriture. » Le point de départ de cette quête venait du fait qu’il s’interrogeait sur les bonnes pratiques alimentaires de certaines régions du monde où les incidences de maladies dites occidentales – obésité, crises cardiaques, etc. – étaient très peu présentes. Dix années de recherches, ces dossiers colligés, d’analyse de pratiques alimentaires, tant en Chine que dans le bassin méditerranéen ont mené à la parution d’un imposant livre de plus de 700 pages, « Entre fourchette et baguette » qui, contre toute attente, s’est vu décerné le prix de « Meilleur livre de Cuisine chinoise au Monde » par les Gourmand Awards à Paris en 2012 !   2015, Michel Jodoin récidive Il porte son attention et sa façon d’écrire bien à lui sur la cuisine japonaise à l’honneur avec « Izakaya, les meilleures recettes de bistro japonais. » L’izakaya  au Japon, c’est le bistrot en France, le  pub en Angleterre ou du restaurant à tapas en Espagne. Et, en décembre dernier, l’Izakaya de Michel Jodoin recevait un prix du Gourmand World Cookbook Award et devenait le livre qui représenterait le Canada lors de la grande finale de mai dernier à Yantai en Chine. ET? Michel Jodoin, rencevant son prix des mains de monsieur Edouard Cointreau, président des Gourmand Awards © Gourmand International Eh... lire plus

Croustade aux fruits

5 from 1 reviews Croustade aux fruits   IMPRIMER PRÉPARATION 10 mins CUISSON 45 mins TEMPS TOTAL 55 mins   Une croustade aux fruits sans aucune matières grasses ajoutées, à consommer sans réserve au petit déjeuner ou au dessert pour profiter au maximum des bienfaits protecteurs des grains entiers et des fruits de saison. Source: Michel Jodoin Ac PhD - Le Projet Bento Portions: 8 INGRÉDIENTS Garniture aux fruits : 6T (1,5l) fruits frais ou surgelés (bleuets, mangues etc) 2 c à table (30ml) (ou moins) de sirop d’érable 2 c à thé (10ml) de fécule de maïs 1 c à table (15ml) de jus de citron 1 c à thé (5ml) de cannelle pincée de sel Croustade: 2 T (500ml) flocons d’avoine ½ c à thé (2,5ml) de cannelle ¼ c à thé (1ml) de cardamome moulue ¼ c à thé (1ml) de sel 2 c à table (30ml) de sirop d’érable ½ T (125ml) de compote de pommes non-sucrée ¼ T (60ml) de noix de grenoble (facultatif) PROCÉDURE Préchauffer le four à 350F. Mélangez tous les ingrédients de la garniture aux fruits dans un moule carré de 9 pouces. Dans un grand bol mélanger tous les ingrédients de la croustade et répandre sur la garniture de fruits. Cuire 40 à 45 min.... lire plus

Le régime méditerranéen limite les récidives chez les patients cardiaques

Une autre étude souligne les bénéfices associés au régime méditerranéen pour les personnes déjà à risque cardiovasculaire très élevé, ayant déjà subi un infarctus ou un accident vasculaire cérébral.  Le régime méditerranéen se caractérise par une consommation élevée de légumes, fruits, légumineuses (comme les pois, fèves et lentilles), de céréales (principalement non raffinées), accompagné de quelques noix et d’huile d’olive versus une faible consommation de graisses saturées. Il comprend également un apport modérément élevé de poissons, une très faible consommation de produits laitiers, de viande et de volaille et enfin, une consommation régulière mais modérée de vin, avec le repas. Ce régime a déjà été lié, par de nombreuses études à un risque moindre de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. 15,482 participants suivis sur 4 ans pour 3 fois moins d’AVC Cette nouvelle étude a suivi durant près de 4 ans, 15,482 participants, âgés en moyenne de 67 ans, ayant une maladie coronarienne, qui ont indiqué par le biais d’un questionnaire alimentaire les critères de mode de vie et de régime alimentaire (dans le cadre de l’essai Stabilite). En fonction de leurs réponses, les participants ont reçu un «score de régime méditerranéen»  et un «score de régime alimentaire occidental». L’analyse montre que l’adhésion au régime méditerranéen est associée à 3 fois moins de crises cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) ou de décès comparativement à un régime de type occidental.Précisément, après 3,7 années de suivi, 10,1% des participants à l’étude avaient connu un événement majeur cardiovasculaire (crise cardiaque, accident vasculaire cérébral ou décès). Cette incidence concernait: 7,3% des 2.885 participants ayant un score de régime méditerranéen >15 (sur un total de 24), 10,5% des 4.018 participants ayant un score... lire plus

IZAKAYA remporte le prix du Meilleur livre de cuisine asiatique au Monde !

L’auteur et acupuncteur québécois Michel Jodoin a remporté le prix du « Meilleur livre de cuisine asiatique – publié hors Asie » du Gourmand World Cookbook Awards 2016, pour son livre IZAKAYA – les meilleures recettes de bistro japonais. Ce livre avait reçu auparavant le titre du « Meilleur livre de cuisine japonaise au Canada » en 2015. La cérémonie des Gourmand World Cookbook Awards s’est déroulée à Yantai en Chine, le 29 mai dernier. Cette compétition internationale, considérée comme les Oscars des prix culinaires, regroupe plus de 10,000 livres provenant de 209 pays. Monsieur Jodoin avait précédemment remporté le titre du « Meilleur livre de cuisine Chinoise au Monde » en Mars 2012 pour son livre Entre fourchette et baguettes.... lire plus

6 changements qui surviendront en arrêtant de manger de la viande

On peut décider d’arrêter de manger de la viande et de passer à une alimentation à base de végétaux pour plusieurs raisons. Que ce soit pour perdre du poids, se sentir plus énergique, réduire les affections cardiovasculaires ou les risques de cancer, ou même pour diminuer la médication… il y a des douzaines de bonnes raisons. Voyons ensemble 6 changements qui surviendront en arrêtant de manger de la viande et en adoptant une alimentation végétale :   1. Vous allez réduire l’inflammation dans votre corps. Si vous mangez de la viande, du fromage et des aliments hautement transformés, les chances que vous ayez des niveaux importants d’inflammation dans votre corps sont très élevés. Alors que l’inflammation à court terme (comme après une blessure) est normale et nécessaire, l’inflammation qui dure pendant des mois ou des années ne l’est pas. L’inflammation chronique a été liée au développement de l’athérosclérose, aux crises cardiaques, aux accidents vasculaires cérébraux, au diabète, aux maladies auto-immunes, et à plusieurs autres conditions. En revanche, les régimes à base de végétaux sont naturellement anti-inflammatoires, parce qu’ils sont riches en fibres, antioxydants et autres phytonutriments et ils sont beaucoup plus faibles en déclencheurs inflammatoires comme les gras saturés et les endotoxines (toxines libérées des bactéries communément trouvés dans les aliments d’origine animale). Des études ont montré que les personnes qui adoptent un régime à base de végétaux peuvent réduire considérablement leur niveau de protéine C – réactive (CRP), indiquant le niveau d’inflammation dans le corps.   2. Vous donnez à votre microbiome une cure de Jouvence ! Les trillions de micro-organismes qui vivent dans notre corps sont collectivement appelés le microbiote. Le microbiote est l’ensemble des micro-organismes (bactéries, levures, champignons, virus) vivant dans un environnement... lire plus

8 aliments-santé qui ne sont pas si santé

Aliments santé ou non ? C’est une question difficile à répondre ces jours-ci. Bien qu’on se doute qu’un « banana split » ou un cheeseburger double ne sont peut-être pas les meilleurs choix alimentaires, il y a d’autres aliments moins évidents à identifier comme étant nuisibles, surtout quand la publicité nous incite à croire le contraire. De plus, la croissance vertigineuse de la taille des portions, les niveaux de sel et de sucre ajoutés dans les aliments transformés peuvent transformer des ingrédients sains en de mauvais choix santé, pauvres en nutriments. Quelques « aliments santé » qui ne le sont pas tant que ça… L’huile d’olive L’huile d’olive riche en acides gras mono-insaturés sains pour le cœur est plus saine que le beurre et la margarine, mais elle demeure toujours … de l’huile. Comme l’huile ne coule pas de façon naturelle dans les rivières ou qu’elle n’est pas la sève naturelle de l’olivier, elle demeure un aliment transformé dont 1 seule cuillerée à soupe contient 120 calories, qu’elle soit pressée à froid, ultra-vierge, ou bio. Par son apport si riche en calories versus les nutriments qu’elle procure, l’huile d’olive possède une densité nutritionnelle extrêmement faible. (voir Entre fourchette et baguettes p. 13-18) De plus, en ajoutant 1 c à soupe par jour d’huile d’olive à votre alimentation sans modifier vos dépenses énergétiques, vous vous retrouverez avec 10 livres (5 kg) en plus à la fin d’une année. Dans ce cas-ci, en prendre plus n’est pas synonyme de mieux, surtout si vous tentez de contrôler votre poids !   Le miel et le sirop d’érable C’est un sucre naturel me direz-vous, mais naturel ou pas c’est toujours du sucre. La Fédération des... lire plus

Les aliments qui produisent du mucus

Certains aliments pris en excès ou lors de périodes de rhumes, sinusites, grippes ou allergies peuvent augmenter considérablement la production de mucus et ainsi prolonger les symptômes. Référez-vous au tableau suivant afin de bien discerner les aliments à... lire plus

Les produits laitiers augmentent le risque de décès par cancer de la prostate

Les produits laitiers augmentent le risque de décès par cancer de la prostate Les produits laitiers peuvent augmenter le risque de décès par cancer de la prostate, selon une autre étude récente publiée dans l’International Journal of Cancer. Les chercheurs ont surveillé la consommation de produits laitiers de 926 hommes diagnostiqués avec un cancer de la prostate sur une période de 10 ans. Ceux qui ont consommé trois portions ou plus de produits laitiers par jour ont augmentés leur risque de mortalité de 76 % et avaient un risque de décès dus au cancer de la prostate de 141% plus élevé que ceux qui ont consommé moins d’une portion par jour. Autant les produits laitiers riches en gras et allégés (écrémés) ont été associés à un taux de mortalité accru. Les chercheurs soupçonnent les hormones de croissance présentes naturellement dans le lait, les gras saturées, et le calcium des produits laitiers comme étant des mécanismes possibles pour l’augmentation du facteur de risque.   Source: Yang M, Kenfield SA, Van Blarigan EL, et al. Dairy intake after prostate cancer diagnosis in relation to disease-specific and total mortality. Int J... lire plus

Les 10 ingrédients essentiels en cuisine japonaise

*Tiré du livre « IZAKAYA – les meilleures recettes de bistro japonais » Michel Jodoin Ac Phd. Éditions Lishi zhen 2015 1. Le riz japonais Cela peut sembler évident, mais il est essentiel d’utiliser du riz japonais en cuisine japonaise. Les résultats ne seront jamais les mêmes avec tout autre type de riz. Légèrement collant, le riz japonais est un riz à grains courts qui s’agglutine lorsqu’il est cuit, ce qui permet de le façonner de plusieurs manières, notamment dans les sushis. Vous trouverez facilement du riz japonais Kokuho Rose ou un équivalent chez votre poissonnier ou dans les supermarchés. Pour un repas qui sort de l’ordinaire, je vous invite à essayer mon riz préféré, le Tamanishiki (tel qu’illustré en page 6), dont la finesse et l’arôme sont incomparables. Plus dispendieux et plus rare, il ne se retrouve cependant que dans les marchés d’alimentation asiatique. 2. La sauce soya japonaise On trouve toutes sortes de sauces soya dans la plupart des supermarchés et il est difficile de faire son choix. En fait, cela peut s’avérer beaucoup plus simple, si on prend le temps de lire les étiquettes. Les ingrédients contenus dans la sauce soya permettent de faire très rapidement la différence, notamment entre la version chinoise et japonaise dont le goût est très différent. La sauce soya japonaise ne contient que du soya, du sel, de l’eau, et du blé (utiliser du tamari plutôt que de la sauce soya pour les allergies au gluten). Elle confère aux plats et aux divers ingrédients une rondeur en bouche très agréable appelée umami. Chaque cuisinier japonais aura une marque de sauce soya préférée qu’il... lire plus

Séance de dédicace du livre IZAKAYA

EN ÉDITION LIMITÉE ! IZAKAYA – les meilleures recettes de bistro japonais Vous êtes cordialement invités à une séance de dédicace du plus récent livre de Michel Jodoin le vendredi 14 Mai 2015 de 14h à 20h. L’izakaya au Japon, c’est un peu comme le bistro en France, le pub en Angleterre, ou le restaurant à tapas en Espagne. Les plats qu’on y sert sont à la fois réconfortants, conviviaux et festifs. Michel nous démontre qu’il est possible de profiter au maximum des plaisirs de la table tout en favorisant la santé et la vitalité. Tout en étant simples, rapides et savoureuses, ces recettes de bistro japonais vous permettront d’apprécier la richesse gastronomique de la cuisine japonaise, et d’en intégrer les principes pour maximiser votre santé. ▪ Édition limitée ▪ Exemplaire dédicacé ▪ Profits remis à la Société canadienne du cancer ▪ 30$ taxes comprises Profits des ventes remis à la Société canadienne du cancer Profitez des plaisirs de la table en favorisant la santé et la vitalité tout en participant à une bonne cause ! Tous les profits des ventes seront remis à la Société canadienne du cancer. Faites un bon geste et offrez-le en cadeau à vos amis afin de participer au financement de la recherche sur le cancer. Merci... lire plus

Crêpes de sarrasin aux bleuets

En Amérique, le sarrasin fait partie des grands oubliés. Cultivé à grande échelle en Chine aux 10e et 13e siècles, il fut introduit en Europe par la Turquie et la Russie, puis en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Une vaste étude a été réalisée chez une population habitant une région montagneuse de la Chine et consommant des quantités élevées de sarrasin et d’avoine. Selon les résultats de cette étude, une consommation élevée de sarrasin serait associée à des taux de cholestérol total et de cholestérol LDL (« mauvais » cholestérol) plus bas (deux facteurs de risque des maladies cardiovasculaires), comparativement à une faible consommation. PROPRIÉTÉS-SANTÉ DU SARRASIN Non seulement ses protéines contiennent tous les acides aminés essentiels, mais elles possèdent de nombreuses propriétés santé : – Hautement nutritif, le sarrasin est riche en fibres solubles et en composés antioxydants. Contrairement aux autres céréales, le sarrasin n’appartient pas à la famille des graminées (tout comme le quinoa et l’amaranthe) et sa composition nutritionnelle est très différente des céréales classiques ; il est notamment exempt de gluten et plus riche en protéines. Plusieurs études se sont penchées sur les nombreuses propriétés du sarrasin et ses effets particuliers dans l’organisme : Cancer : Réduction des tumeurs du colon et du sein. Cholestérol : La consommation de sarrasin a une forte action hypocholestérolémiante. Calculs biliaires. Une étude a démontré que la consommation de sarrasin diminuait la formation de calculs biliaires. Donne 16 crêpes de 3 pouces. En diététique orientale, le sarrasin promouvoit la digestion et désintoxique l’organisme, ce qui en fait un choix tout indiqué pour nettoyer le foie au printemps. Dans cette recette, le sarrasin et les bleuets forment... lire plus

Les phytates pour la prévention de l’ostéoporose

Les autorités médicales à travers le monde  recommandent  l’augmentation de la consommation de grains entiers et de légumineuses – fèves, pois cassés, pois chiches et  lentilles – pour la promotion de la santé. Cependant, toutes les graines de plantes, ce qui signifie tous les haricots , les céréales, les noix et les graines sont riches en phytates et les phytates ont souvent été décrits comme un inhibiteur de l’absorption des minéraux.   C’est pourquoi certains vous diront de faire rôtir,  germer ou  tremper vos noix afin de se débarrasser des phytates. Ceci dans le but théorique d’absorber davantage de minéraux comme le calcium . Cette inquiétude au sujet des phytates et de la santé des os est née d’une série d’expériences de laboratoire effectuées sur des chiots publiés en 1949, suggérant qu’une alimentation riche en phytates avait un effet anti-calcifiant d’où un ramollissement des os. Des études ultérieures sur des rats , où on les nourrissaient l’équivalent de 10 miches de pain par jour, ont confirmé le statut des phytates comme un  anti-nutriments. Mais plus récemment, à la lumière d’expérimentations faites chez l’humain, la perception du rôle des phytates a subi une cure de rajeunissement. Certaines recherches récentes ont voulu répondre à la question suivante : est-ce que les gens qui évitent la consommation d’aliments riches en phytates (légumineuses, noix et grains entiers) ont une meilleure densité osseuse ? Non, en fait, c’est tout le contraire. Ceux qui consomment le plus d’aliments riches en phytates ont des os plus forts tel que mesuré dans les os du talon, de la colonne vertébrale et dans la hanche. Les chercheurs ont démontrés que... lire plus

Le livre « Entre fourchette et baguettes » classé no 1 des ventes chez Amazon.fr !

  Depuis l’automne dernier le livre Entre fourchette et baguettes se classe au premier rang des ventes dans la rubrique : Livres > Cuisine et vins > Gastronomie > Essais chez Amazon France !       Merci à tous ceux qui ont participés à ce qu’un livre québécois se hisse au premier plan des ventes chez Amazon France ! Détails sur le produit Broché: 696 pages Editeur : Trafford Publishing; Édition : 1re (29 décembre 2010) Langue : Français ISBN-10: 142695042X ISBN-13: 978-1426950421 Dimensions du produit: 3,5 x 27,6 x 20,7 cm Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5   Classement des meilleures ventes d’Amazon: n°1 dans Livres > Cuisine et... lire plus

Bouchées gourmandes au chocolat sans lactose

Un dessert de fête sans aucun produit laitiers, délicieusemenet parfumé aux noix et au chocolat. Assurez-vous d’utiliser de la poudre de cacao de bonne qualité et des noix d’acajou nature non-rôtie. J’utilise un moule à mini-muffins en silicone afin de faciliter le démoulage mais tout autre moule ou même de petits ramequins pourraient être appropriés.   Ingrédients 1 tasse – 250 g noix d’acajou nature 2/3 tasse – 160 g noisettes 2/3 tasse – 160 g sucre 1/4 c à thé – 1 g sel 3 c à tab – 45ml beurre de noisettes 1/4 tasse – 60 ml huile de coco bio 1/4 tasse – 60 ml sirop d’érable 1/4 tasse – 60 ml cacao en poudre 1/4 tasse – 60 ml eau 1/4 c à thé – 1 g sel 1 c à soupe – 15ml huile de coco bio    Procédure 1. Laisser tremper les noix d’acajou toute une nuit dans un bol d’eau. 2. Chauffer le sucre dans une poêle à feu moyen, ajouter les noisettes dès que le sucre commence à devenir liquide. Chauffer en mélangeant jusqu’à ce que le sucre soit bien fondu. Déposer sur une tôle à biscuits recouverte de papier parchemin et mettre au congélateur. 3. Drainer les noix d’acajou et les mettre au mélangeur avec le beurre de noisettes, l’huile de coco, le sirop d’érable, le cacao en poudre, l’eau et le sel. Passer au mélangeur jusqu’à ce que le mélange soit très lisse.  Réserver. 4. Sortir le mélange de noisettes et sucre du congélateur et réduire en poudre très grossière dans un robot culinaire ou un moulin à café.... lire plus

Oeufs et cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est un cancer qui se traite bien. Aux États-Unis seulement, plus de 2 millions d’hommes vivent avec un cancer de la prostate, mais c’est toujours mieux que de mourir du cancer de la prostate. Lorsque le cancer est isolé à la prostate et qu’il est traité à temps on peut pratiquement garantir une survie de 5 ans, mais lorsqu’il commence à se répandre les chances de survie réduisent de 30%.   L’identification des facteurs modifiables qui affectent la progression de cancer de la prostate est donc quelque chose qui mérite d’être étudié. Des chercheurs de Harvard ont sélectionnés plus d’un millier d’hommes avec le cancer de la prostate en stade précoce et les ont suivis pour deux ou trois ans afin de déterminer s’il y avait quoi que ce soit dans leur régime alimentaire qui favorisait la progression du cancer, notamment sa mutation en cancer des os. Résultat alarmant : comparé aux hommes de l’étude qui ne mangent pratiquement pas d’oeufs, ceux qui en consomment même moins qu’un oeuf par jour avaient 2 fois plus de risques de favoriser la progression du cancer. Et ce risque grimpe dramatiquement à 4 fois plus chez ceux qui consomment de la volaille. Il est connu que la viande de poulet et de dinde renferment davantage de substances cancérigènes  – les amines hétérocycliques libérés par la cuisson des matières grasses de la viande. Que sont les amines hétérocycliques ? La viande est un muscle. Pour se contracter, un muscle a entre autre besoin d’une substance, la créatine. Lorsque l’on cuit une viande, la créatine a tendance à se fusionner avec... lire plus

Pesto aux Tomates Séchées

Pesto aux Tomates Séchées et aux Noix de Grenoble Profitons de l’abondance du basilic frais pour savourer de délicieux pestos à servir sur des pâtes ou en tartinade. Dans cette recette,  j’utilise des noix de Grenoble, mais vous pouvez tout aussi bien utiliser des pistaches, des amandes, des noix d’acajou ou des noix de pin, ou même un mélange de noix.    Donne 6-8 portions (PROFIL: VENT)   INGRÉDIENTS : 4 c à soupe (60ml) huile d’olive extra-vierge 1/3 T (80ml) noix de Grenoble hachées 1⁄2T (125ml) tomates séchées à l’huile 1T basilic frais 1/3 T (80ml) parmesan râpé Parmegiano Reggiano sel et poivre frais moulu PROCÉDURE : Chauffer l’huile, faire revenir les noix à feu bas jusqu’à léger brunissement. Laisser refroidir légèrement. Combiner avec tous les autres ingrédients dans un mélangeur ou un robot. Saler et poivrer au goût.  Site professionnel de Michel... lire plus

Est-ce que boire de l’eau fait vraiment perdre du poids?

Tout comme la mécanique d’une voiture ou les rouages miniatures d’une horloge, chaque mécanisme de précision nécessite d’être bien ajusté et lubrifié. L’eau est le lubrifiant naturel du corps. Elle est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Mais est-ce que l’eau peut également aider à la perte de poids ? Voyons ensemble son rôle dans l’organisme et de quelle manière elle est utilisée pour atteindre une bonne santé et favoriser la perte de poids. Les faits: Le corps humain est composé de 60 % d’eau et si nous ne buvons pas assez , on se déshydrate. Le corps perçoit cela comme une menace à sa survie et en conséquence conserve ses précieux liquides, causant un gain de poids, de l’enflure et des ballonnements. La caféine – notamment retrouvée dans le thé , le café et Coke, ne fait qu’aggraver le problème , car ils agissent comme des diurétiques expulsant l’eau du corps et provoquant encore plus la déshydratation. La même raisonnement s’applique à l’alcool , ce qui explique les sensations de « lendemain de veille » et la bouche sèche lorsque nous buvons trop. Réduire votre consommation de caféine et d’alcool , tout en augmentant votre consommation d’ eau et d’aliments riches en eau tels que les fruits, les légumes et les légumineuses, peuvent vous aider à retrouver votre équilibre hydrique naturel. Avantages et inconvénients : La déshydratation provoque la fatigue, la baisse de votre niveau d’énergie et vous donne l’impression d’avoir faim. Souvent, les gens auront le réflexe de manger pour calmer cette sensation de fausse faim associée à la soif. L’eau est un coupe-faim naturel , si vous avez... lire plus

Mourir plus jeune grâce à la viande rouge

Encore plus d’évidences sur les effets néfastes de la consommation de viandes rouges et de viandes transformés. Une autre étude portant sur 448,568 personnes démontre que ceux qui consomment le plus de viandes rouges et de viandes transformés (saucisses, charcuterie, jambon etc) sont les plus à risque de mourir précocement. Cette gigantesque étude de l’EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition) et qui vient d’être publiée,  a révélé que les risques de mortalité augmentaient de 14 à 44% chez ceux qui mangeaient le plus de viandes rouges et de viandes transformés comparativement à ceux qui en mangent le moins. Les participants de cette étude ont été suivis sur une période de 12,7 années en moyenne. Ces résultats confirment ceux précédemment obtenus par le Harvard 2012 Prospective Study. Sources:  Rohrmann S, Overvad K, Bueno-de-Mesquita HB, et al. Meat consumption and mortality – results from the European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition. BMC Medicine. 2013;11:63. Pan A, Sun Q, Bernstein AM, et al. Red meat consumption and mortality: results from 2 prospective cohort studies. Arch Intern Med.... lire plus

Detox post-vacances

À cette période de l’année, plusieurs personnes sentent le besoin de réajuster leur mode alimentaire suite aux écarts des vacances. En effet, malgré l’abondance de légumes et de fruits frais dont nous profitons durant la période estivale, certains observeront qu’ils se sont couchés trop tard, qu’ils ont consommé davantage d’alcool ou qu’ils ont accusé un relâchement dans leurs saines habitudes allimentaires. Si votre miroir vous reflète un visage plutôt fatigué, avec les traits tirés et bouffis ou que tout votre organisme se sente pâteux et non alerte, il se pourrait bien que cela soit le reflet des toxines accumulées durant l’été (plus de sucre, de fritures, d’alcool ou de caféine). Envie de vous faire plaisir ? Essayez une petite désintoxication-maison :   Évacuez les toxines ! Parmi les pires coupables de l’accumulation de toxines : Les fritures, qui alourdissent et engorgent le fonctionnement harmonieux du corps. Les aliments salés qui causent la rétention d’eau et fatiguent le rein. L’excès de sucre, dont les incidences sur votre glycémie vous portent à grignoter davantage L’alcool et la caféine, favorisant la déshydration et rendant le foie paresseux. Évacuez les toxines pour permettre à votre organisme de fonctionner à son plein potentiel. Le premier geste est d’augmenter votre consommation d’eau si celle-ci n’est pas adéquate. Par contre, l’apport hydrique n’est que le premier pas pour vous assurer d’un meilleur fonctionnement. Afin de permettre à votre organisme d’effectuer son plein potentiel, les toxines doivent être éliminés. Afin de purifier votre système tout en rétablissant les vitamines et minéraux essentiels, essayez un régime à base de jus frais le matin et l’après-midi combiné à un... lire plus

La Norvège reconnaît que son saumon peut être dangereux pour la santé

Femmes enceintes et jeunes, ne mangez pas de saumon plus de deux fois par semaine. Telle est la nouvelle recommandation du gouvernement norvégien, forcé de reconnaître – tardivement – que ce poisson gras est aussi bourré de produits toxiques. Le gouvernement aimerait surtout que la nouvelle ne traverse pas la frontière. Pensez : la Norvège a été en 2012 à l’origine de 60% de la production mondiale de saumon atlantique, le pays a produit près d’1,2 million de tonne de ce poisson. Et les 29 milliards de dollars annuels générés par les exportations de ce secteur-clé de l’économie pourraient s’en trouver affectés. Des polluants organiques persistants dans le saumon Ce n’est qu’à la suite d’une grosse pression médiatique que les autorités sanitaires ont fini par reconnaître qu’elles avaient trop poussé à la consommation. L’alerte est très claire : « Les médecins appellent à ne pas manger de saumon d’élevage. » Le journal fait parler une équipe indépendante du laboratoire de biochimie de Bergen, qui estime que ce poisson est tout simplement dangereux pour les jeunes enfants, adolescents et femmes enceintes en raison des polluants organiques persistants qu’il contient. En vertu du principe de précaution, ces groupes de populations ne devraient pas en consommer. Le Dr Anne-Lise Bjorke Monsen, membre de ce labo, précise : « Les polluants retrouvés dans le saumon d’élevage ont une mauvaise influence sur le développement du cerveau, et sont associé à l’autisme, à l’hyperactivité et à la baisse de QI. On sait aussi qu’ils peuvent avoir un effet négatif sur les défenses immunitaires, le système hormonal et le métabolisme. Ils se transmettent aussi par allaitement. Si l’on a besoin d’oméga-3 provenant du poisson, le maquereau et le hareng sont très... lire plus

Réduire le rhume des foins par l’alimentation

Dans quelques semaines, plusieurs se verront accabler par les symptômes d’allergies à l’herbe à poux, le fameux  « rhume des foins ». Au menu : écoulement nasal, éternuements, démangeaisons et congestion. A cela peuvent s’ajouter d’autres symptômes courants comme les larmoiements, la toux, les maux de tête, la fatigue et l’irritabilité. Comme l’asthme, le rhume des foins est une maladie atopique. Cela signifie que le corps réagit trop vivement à certaines substances extérieures. La libération d’histamine  est l’une de ces réactions. L’histamine dilate les vaisseaux sanguins, ralentit le flux sanguin et fait baisser la tension artérielle. Elle peut aider le corps en localisant le flux sanguin et par conséquent, l’infection, dans un site unique. Cependant, lors d’une réaction allergique l’histamine libérée dans les voies nasales ou les voies aériennes provoque leur constriction. Elle peut aussi entraîner des spasmes musculaires qui se manifestent par l’éternuement ou la toux. La majorité des médicaments utilisés seront donc « anti-histaminiques ». Comme l’asthme, le rhume des foins peut être héréditaire, mais des allergies particulières comme celles du pollen de l’herbe, de l’herbe à poux et d’autres ne le sont  pas toujours. En revanche, la prédisposition à l’allergie est héréditaire. Ainsi, le pollen auquel on est le plus exposé deviendra l’allergène qui provoquera une réaction. Certains aliments peuvent perturber le fonctionnement du système immunitaire et favoriser la réponse excessive de l’organisme aux allergènes, d’autres peuvent favoriser la formation de mucus affectant le bon fonctionnement des voies nasales. En corrigeant certaines de nos habitudes alimentaires, il est possible de réduire les symptômes d’allergies au minimum, particulièrement si ces changements sont effectués quelques semaines avant la période d’allergie. Recommandations alimentaires pour... lire plus

Les suppléments d’huiles de poisson n’ont aucun effet sur les maladies cardiaques

Les suppléments d’huile de poisson ne diminuent aucunement les risque de maladies cardiovasculaires selon une récente revue de 20 études publiée dans le  Journal of the American Medical Association. Les chercheurs ont examiné les résultats de 20 études totalisant 68,680 patients qui utilisaient des suppléments d’acides gras omega-3 provenant de poissons depuis 2 ans. Les résultats démontrent qu’il n’y a aucune modification sur le taux de mortalité par affections cardiaques, sur les crises cardiaques ou les accidents cérébro-vasculaires. Cette étude fait suite à une autre étude démontrant que les suppléments d’huile de poisson ne préviennent pas la récurrence des problèmes cardiaques chez les patients cardiaques. Pour une raison encore inconnue, les bienfaits associés à la consommation d’oméga-3 provenant de poissons se retrouvent en consommant du poisson de 2 à 3 fois par semaine, et non en prenant des suppléments uniquement.     Références : Rizos EC, Ntzani EE, Bika E, Kostapanos MS, Elisaf MS. Association between omega-3 fatty acid supplementation and risk of major cardiovascular disease events: a systematic review and meta-analysis. JAMA. 2012;308:1024-1033. Kwak SM, Myung SK, Lee YJ. Efficacy of Omega-3 Fatty acid supplements (eicosapentaenoic acid and docosahexaenoic acid) in the secondary prevention of cardiovascular disease: a meta-analysis of randomized, double-blind, placebo-controlled trials. Arch Intern Med. 2012;172:986-994.... lire plus

Le repas du Nouvel An Chinois

Le Nouvel An Chinois, basé sur le calendrier lunaire se situe toujours entre le 21 janvier et le 21 février. Cette année, le Nouvel An débute le 10 février sous le signe du Serpent d’Eau.   Compte tenu de l’importance de la nourriture dans la culture chinoise, il n’est pas surprenant que l’alimentation joue un rôle majeur dans le Nouvel An chinois. Des aliments « apportant la chance » seront donc servis durant les deux semaines de célébrations. Le symbolisme des plats chinois Qu’est-ce qui détermine le symbolisme de certains aliments ? Parfois, cela est basé sur l’apparence. Par exemple, servir un poulet entier durant la saison du Nouvel An chinois symbolise l’unité familiale, car toutes les parties sont ensembles. Les longues nouilles représentent une longue durée de vie, une vieille superstition dit que ça porte même malheur de les couper. Les pétoncles et les rouleaux de printemps symbolisent la richesse; les pétoncles en raison de leur ressemblance avec des pièces de monnaie et les rouleaux de printemps parce que leur forme ressemble à des lingots d’or. D’autre part, un aliment peut avoir une signification particulière en raison de la façon dont il se prononce. Par exemple, le mot cantonais pour « laitue » sonne comme « fortune florissante », il sera alors tout appeoprié de servir des rouleaux de laitue qui renferment un autre aliment bénéfique. Les clémentines et les oranges seront couramment servies lors du Nouvel An Chinois, car leur nom sonne comme les mots « chance » et « richesse ». Sans oublier le pomélo, l’ancètre du pamplemousse qui signifie l’abondance puisque le mot pomelo se traduit par « en avoir beaucoup ». Le repas traditionnel du Nouvel... lire plus

Crevettes Corail

Crevettes Corail Mon ami Biu, Taïwanais d’origine, préparait une recette semblable à celle-ci dans son restaurant. Il utilisait cependant de petites crevettes qui finissaient toujours par être trop dures une fois cuites. Bien que le suppliant mille fois de me donner sa recette de sauce, il n’a jamais acquiescé à ma demande de façon officielle, préférant m’en faire la démonstration. Voilà un trait caractéristique de l’enseignement à la chinoise. Celui qui enseigne n’est pas là pour donner tout ce qu’il sait de façon gratuite. L’élève doit démontrer un degré acceptable d’intérêt et d’implication afin que la réponse lui soit donnée. Il refit donc cette recette des dizaines de fois en ma présence, me laissant figurer les proportions de chaque ingrédient, mais me laissant surtout faire l’effort d’observer pour apprendre…   DONNE 3-4 PORTIONS ( PROFILS : VENT ET FEU ) INGRÉDIENTS 3/4 de livre (350 g) de crevettes crues, décortiquées et déveinées ou l’équivalent en crevettes végétales 1 1/2 c à soupe (22,5 ml) de fécule de maïs 2 c à soupe (30 ml) d’eau 1 c à soupe (15 ml) d’huile de sésame rôtie 1/2 c à soupe (7,5 ml) de saké 1/2 c à thé (2,5 ml) de sel 1 c à soupe (15 ml) d’huile 1/2 tasse (125 ml) d’échalotes françaises ou d’oignons finement émincés 1/2 c à soupe (7,5 ml) de racine de gingembre finement émincée 1/2 c à soupe (7,5 ml) d’ail écrasé 1 c à soupe (15 ml) de saké 3 c à soupe (45 ml) de ketchup 1 c à thé (5 ml) de sucre 5 c à soupe (75 ml) d’eau 1 c à thé (5 ml) de fécule de maïs 1/2 c à thé (2,5 ml) de... lire plus

Rouleaux Impériaux

Traditionnellement ces rouleaux impériaux sont cuits à grande friture, mais il est tout aussi délicieux de les cuire au four en les vaporisant d’un peu d’huile. Si vos pâtes à rouleaux impériaux sont congelées, laissez-les dégeler dans l’emballage pour éviter qu’elles ne s’assèchent.   DONNE 8 à 12 ROULEAUX IMPÉRIAUX SELON LA GROSSEUR      INGRÉDIENTS 1 paquet de pâtes pour rouleaux impériaux 1 1/2 c à soupe (22.5 ml) d’huile de canola 1 gousse d’ail émincé ou sel d’ail 2 tranches de gingembre hachées 1 1/2 tasse (375 ml) de fèves germées ou feuilles d’épinards 1 tasse (250 ml) de carottes émincées en julienne 1 tasse (250 ml) de chou vert finement émincé 4 à 6 champignons shiitake émincés 3/4 tasse (180 ml) de faux-canard* émincé (facultatif) 1/2 tasse (125 ml) d’oignons verts finement émincés 1/2 tasse (125 ml) de châtaignes d’eau émincées 1/4 c à thé (1 ml) de poudre de Cinq Épices quelques gouttes d’huile de sésame rôtie (facultatif) 1 c à thé (5 ml) de sucre 1 c à soupe (15 ml) de saké sel et pincée de poivre blanc 2 c à soupe (30 ml) de fécule de maïs PROCÉDURE Chauffer un wok sur feu vif, ajouter l’huile. Ajouter l’ail et le gingembre et sauter 1 minute. Ajouter tous les autres légumes et sauter environ 2 minutes. Si le mélange est trop sec, ajouter un peu d’eau ou de bouillon. Ajouter le Cinq-Épices, l’huile de sésame, le sucre, le saké, le sel et le poivre blanc. Bien mélanger et laisser refroidir. Saupoudrer la fécule de maïs pour épaissir et bien mélanger. Placer une feuille de pâte à rouleaux impériaux en diagonale avec 1 coin devant... lire plus

La Glutenophobie : Est-ce qu’éviter le blé améliore vraiment la santé ?

Le blé est devenu un interdit alimentaire pour des milliers de personnes qui ont décidé d’adopter des régimes amaigrissants à faible teneur en glucides ou qui pensent y être allergiques, ou du moins intolérantes. Actuellement, de plus en plus de personnes sans maladie coeliaque ou d’intolérance au gluten hésitent à en consommer suite aux allégations de certains auteurs sur le sujet. Pour certains personnes, non seulement le blé nous rend gras, mais il est la cause directe de différentes maladies allant des problèmes cardio-vasculaires au diabète, en passant par l’obésité, l’arthrite, l’ostéoporose, le déclin des facultés cognitives et les cataractes. Ne serait-il pas extraordinaire qu’il n’y ait qu’un seul responsable des problèmes de santé chroniques qui nous affectent, et que tout ce qu’il faudrait pour les renverser soit d’arrêter de manger du blé ? Voyons ensemble quelques-unes des demi-vérités qui sont véhiculées à ce sujet: La majorité des céréales sont nuisibles pour la santé, mais le blé moderne est le pire, car il a été modifié au fil des ans, ce qui le rend très riche en amylopectine A (un féculent unique au blé) qui serait « pire que le sucre de table», car il élève dramatiquement le taux de sucre sanguin et stimule l’appétit. Le blé moderne contient également d’autres composants avec des effets néfastes, sans compter que son gluten (une protéine) est susceptible d’activer certaines réactions, beaucoup plus que dans le blé plus ancien. LES FAITS :  Les scientifiques de l’agroalimentaire ont développé des variétés hybrides du blé depuis près d’un siècle afin qu’il soit plus résistant, qu’il produise davantage et qu’il offre une plus grande résistance aux... lire plus

Manger des oranges lors d’un rhume ?

Pour la médecine traditionnelle chinoise, les oranges sont de saveur sucrée et acide. Elles activent la digestion et agissent sur la rate et le foie. Les oranges sont alors tout indiquées pour le manque d’appétit ou lorsque la digestion est au ralenti. Contrairement aux clémentines et aux tangerines qui permettent aux vois respiratoires et aux poumons de se libérer des mucosités, il faut éviter de consommer des oranges si vous avez un rhume et une toux grasse. L’orange étant humidifiante, sa consommation lors d’un rhume risque alors d’augmenter la production de mucus. Sa forte teneur en vitamine C la rend très utile pour prévenir les rhumes, mais il est plus sage d’en stopper la consommation si vous contractez un rhume, une sinusite, une bronchite ou une toux grasse. À l’inverse, elle sera toute indiquée en présence de sécheresse de la gorge ou de toux sèche. Vous devez également éviter les oranges si vous avez un problème de peau ou une maladie auto-immune avec des symptômes « d’humidité-chaleur » tels que : rougeurs, inflammations, enflures etc. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à consulter un praticien en médecine traditionnelle chinoise.... lire plus

Pétoncles au Miso et à la Moutarde

Recette de Pétoncles au Miso Le miso ( prononcé « misso » en japonais ) est une pâte fermentée savoureuse, à haute teneur en protéines, composée de fèves de soya, d’une céréale comme le riz ou l’orge, de sel et d’eau. Le miso peut être employé comme assaisonnement dans les soupes, comme base pour la confection de bouillons ou de sauces et comme élément entrant dans la préparation de plats cuisinés. Le miso est connu en Chine depuis environ 2500 ans sous le nom de Chiang et il aurait été introduit au Japon au VIIe siècle, vraisemblablement par un prêtre bouddhiste chinois. Près de 75 % des Japonais commencent leur journée avec une soupe au miso, un aliment stimulant, vivifiant et énergisant dépourvu des effets nocifs du café. Son effet alcalinisant réveille le corps et l’esprit, tout en fournissant une énergie de qualité qui durera tout l’avant-midi. Afin de tirer tous les avantages possibles de ce merveilleux aliment pour la santé, le miso ne doit absolument pas avoir été pasteurisé ; la mention «non pasteurisé» devrait apparaître sur l’étiquette du produit. Cette recette de pétoncles au miso est une incursion directe dans la tradition culinaire japonaise. Pour une version végétarienne, vous pouvez utiliser du tofu au lieu des pétoncles. DONNE 2 PORTIONS    INGRÉDIENTS POUR LA RECETTE DE PÉTONCLES AU MISO 4-6 gros pétoncles ou 2 blocs de tofu chinois en tranches sel et poivre 1⁄4 T farine 60 ml 1 c à s huile de canola 15 ml 2 c à s miso blanc 30 ml 2 c à s saké 30 ml 1 c à s mirin 15 ml 1 c à... lire plus

Manger végétarien pour vivre plus longtemps ?

Diététique et nutrition: Les avantages du végétarisme Dans les années 70 et 80, une série d’études de l’Université Loma Linda en Californie, qui a suivi des dizaines de milliers de membres d’une communauté religieuse prônant le végétarisme (les Adventistes du septième jour) depuis 1958, ont été les premiers à montrer que les végétariens vivaient plus longtemps que les mangeurs de viande.   De plus, les études ont également indiqué que les types d’aliments fréquemment consommés dans les régimes végétariens – les fruits, les légumes, les noix et les légumineuses – réduisaient l’incidence de maladies telles que le cancer, les maladies cardiaques et diabète de type 2, tout en contrôlant l’indice de masse corporelle et en favorisant la santé et le bon rendement du système nerveux et du cerveau. En 2002, le National Institutes of Health a accordé une subvention à l’Université Loma Linda afin de poursuivre cette recherche. Recherche sur 96,000 personnes Cette étude, présentant un échantillonnage impressionnant de 96,000 personnes des États-Unis et du Canada, présente des résultats tout aussi spectaculaires. L’investigateur principal, le Dr Gary E. Fraser, MD, Ph.D., a démontré à la Food & Nutrition Conférence 2012 de l’Académie de Nutrition et de Diététique que les hommes végétariens vivent en moyenne 9,5 années de plus que les mangeurs de viande comparativement à 6,1 années de plus pour les femmes. Voici d’autres résultats de cette étude: Les végétaliens sont, en moyenne, 30 kilos de moins que les mangeurs de viande. Les végétaliens ont également un indice de masse corporelle inférieur (5 unités) à celui des mangeurs de viande. Les végétariens et les végétaliens sont aussi moins résistants à l’insuline (insulino-résistance... lire plus

Dossier fertilité : Manger des noix améliore la qualité du sperme

Manger des noix améliore considérablement la qualité du sperme Une récente étude démontre que manger un paquet de noix par jour améliore considérablement la qualité du sperme et peut stimuler la fertilité chez les hommes. Les chercheurs ont constaté que la consommation de 2,5 oz (75 g) de noix par jour a amélioré la vitalité, la motilité et la morphologie des spermatozoïdes chez des hommes en bonne santé âgés de 21 à 35 ans. Des recherches antérieures suggèrent que la qualité du sperme chez l’homme diminue rapidement dans les pays industrialisés, probablement en raison de la pollution, des mauvaises habitudes de vie et d’une alimentation à base d’aliments raffinés. Le Dr Wendie Robbins et ses collègues de l’Université de Californie, ont voulu savoir si l’augmentation de la consommation de noix, qui sont riches en acides gras polyinsaturés essentiels pour la maturation du sperme et la fonction membranaire, augmenterait la qualité du sperme chez les hommes. Parmi les aliments riches en acides gras polyinsaturés on retrouve le poisson, les graines de lin et les noix, qui sont aussi riches en α-linolénique (ALA), une source d’origine végétale d’oméga-3. L’étude a porté sur des hommes en bonne santé âgés de 21 à 35 ans. Les chercheurs ont divisé les hommes en deux groupes, soit le groupe de contrôle à qui on a demandé d’éviter de manger des noix et le groupe expérimental à qui on a demandé de manger 75 grammes de noix par jour. Des études antérieures ayant démontré que la consommation de 75 grammes de noix est la quantité adéquate pour modifier les taux de lipides sanguins sans occasionner de... lire plus

Diététique Chinoise 101

Diététique Chinoise 101 En Médecine Traditionnelle Chinoise, de nombreux aliments sont inclus dans la littérature medicale en raison de leurs bienfaits pour la santé. Pour les Chinois, il n’y a pas de démarcation réelle entre un aliment et une plante médicinale. Chaque aliment et chaque plante étant évalués en fonction des effets qu’ils peuvent produire dans l’organisme.   Après des milliers d’années d’observation et d’expérience, les Chinois ont ainsi établi les effets thérapeutiques de chaque plante et de chaque aliment sur le corps humain. Alors que la diététique occidentale s’est penchée sur l’aspect quantitatif d’un aliment (son contenu en calories, lipides, glucides, protéines etc), la diététique orientale s’est plutôt attardée à définir l’aspect qualitatif des aliments, en étudiant les effets de chacun d’entre eux sur l’organisme définissant leurs propriétés thérapeutiques. Au même titre que pour les plantes et substances médicinales, les propriétés des aliments se définissent principalement par leurs Natures, leurs Saveurs et leurs Voies d’Accès. La Nature d’un aliment La médecine chinoise classe les aliments en fonction de leur effet sur la température du corps. C’est ce que l’on appelle la Nature d’un aliment. Il s’agit de la sensation de chaleur ou de fraîcheur ressentie en consommant l’aliment ou après sa digestion et ceci peu importe la température où l’aliment est consommé. Le poivre, les oignons et les piments forts réchaufferont l’organisme qu’ils soient consommés crus, froids ou cuits, tandis qu’une tisane à la menthe par exemple, même prise chaude apportera une sensation de fraîcheur dans l’organisme . Chaque aliment peut être classé comme  froid, frais, neutre, tiède ou chaud selon l’effet thermique qu’il aura sur le corps.... lire plus

Tonique du Système Immunitaire à base de Porto et Plantes Médicinales

Tonique du Système Immunitaire à base de Porto et Plantes Médicinales REN SHEN GAN CAO HUANG QI JIU Ce tonique à base de plantes permet de maximiser le fonctionnement de votre système immunitaire afin de le préparer à la saison hivernale. Il convient particulièrement bien aux femmes mais est déconseillé aux jeunes enfants de par sa teneur en alcool. Les ingrédients (à part le porto) sont disponibles à la clinique ou dans les herboristeries chinoises. INGRÉDIENTS : 12,5gr (½ contenant) de tranches de Ginseng Rouge de Jilin 15gr de racines de réglisse chinoise 50gr de racines d’astragale 600 ml de porto PRÉPARATION : Mettre tous les ingrédients ensemble. Laissez macérer pendant 1 mois et filtrer. On peut également faire mijoter sans ébullition, à couvert, tous les ingrédients pendant 15 min, le temps de macération sera alors réduit de 2 semaines. POSOLOGIE: Pour renforcer le système immunitaire: Prendre 4 cu. à thé 1 x jour, le matin à jeûn. En période d'infection: Prendre 2 cu à thé, 4 fois par jour. De par sa teneur en alcool, cette préparation n’est pas indiquée pour les enfants. Donne environ 1 mois de traitement. Stopper 5 jours après la fin, puis recommencer une autre... lire plus

L’inactivité physique tuerait plus que la cigarette

À l’École Médicale de Harvard, à Boston, le Dr I-Min Lee et son équipe ont décidé de mieux évaluer l’impact de la sédentarité sur la santé. En effet, le risque de développer les maladies les plus fréquentes non transmissibles (maladies cardiovasculaires, cancers, diabète de type 2) est influencé par le degré d’activité physique. En définissant l’inactivité physique comme la pratique de moins de 150 minutes d’activité par semaine (le minimum recommandé par l’organisation mondiale de la santé, soit de 20-25 minutes par jour) l’analyse d’un grand nombre d’études a ainsi révélé que l’inactivité physique était associée à une augmentation de : 6 % pour les maladies cardiovasculaires 7% pour le diabète de type 2 10% pour le cancer du sein et 10% pour le cancer du colon Pour les seules maladies cardio-vasculaires, 400,000 décès auraient pu être évités avec la pratique d’une activité physique régulière sur les 7,25 millions de décès provoqués par ces maladies dans le monde en 2008. Autre point surprenant : en 2008, sur un total de 57 millions de morts à travers le monde, 5,3 millions sont attribuables directement à l’inactivité physique alors que 5 millions sont attribuées au tabac, ce qui classe l’inactivité physique comme un tueur potentiellement plus dangereux que la cigarette. Référence Lee IM, et al. Effect of physical inactivity on major non-communicable diseases worldwide: an analysis of burden of disease and life expectancy. Lancet 2012; DOI:... lire plus

Le tilapia, un choix-santé ?

Un récent article paru dans The New York Times, «Another Side de Tilapia, le poisson usine idéal », rapporte qu’il s’est vendu plus de 475 millions de livres de tilapia l’an dernier aux États-Unis uniquement, ce qui en fait le poisson d’élevage le plus populaire. Le tilapia est si populaire, qu’il est maintenant appelé le « poulet aquatique ». Les tilapias proviennent des eaux d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient. Le caractère chimique et la qualité de l’eau dans ces secteurs ne sont pas toujours appropriés pour plusieurs espèces mais le tilapia a la capacité de survivre même là où les conditions sont très défavorables. La plupart des types des tilapias sont omnivores, préférant manger la végétation douce et les détritus incluant les animaux morts et  la matière fécale. À l’origine ils ont été introduits dans plusieurs pays pour aider à contrôler les plantes ou les moustiques. Il s’avère que les tilapias sont devenus pires que les parasites de plusieurs régions du monde dont ils étaient censés se débarrasser. Cette espèce est considérée comme un parasite parce qu’elle peut aspirer beaucoup d’eau fraîche en consommant toutes les ressources naturelles de nourriture, en ne laissant rien pour les autres espèces. Puisque ces espèces envahissantes sont si fortement adaptables aux différentes conditions de l’eau elles prospèrent donc n’importe où. Ceci a mené des fermiers aquaculteurs à les employer comme solution plutôt qu’un problème. Le Tilapia est la troisième espèce la plus importante dans l’aquaculture aujourd’hui. Les Tilapias atteignent relativement une grande taille à une vitesse assez rapide. Puisqu’ils sont tolérants à de diverses conditions de l’eau, il est très facile de les élever. Ces poissons se reproduisent... lire plus

Fatigué(e) d’être fatigué(e) ?

Etes-vous souvent fatigué(e) suite à la moindre activité ? Vous empêchez-vous de profiter de la vie n’ayant pas la vitalité nécessaire ? Si c’est votre cas, votre niveau d’énergie est certainement trop bas. L’énergie fluctue habituellement selon des cycles journaliers et varie d’une personne à l’autre. Nous avons souvent plus d’énergie le matin qui s’amoindrit progressivement plus la journée avance. Mais certaines personnes souffrent continuellement d’un manque d’énergie et de vitalité chronique. Elles commencent la journée fatiguées et la terminent fatiguées, ne semblant pas avoir la vitalité nécessaire.   Les causes Le Stress. Il y a évidemment beaucoup de causes à ce problème, mais le manque d’énergie est souvent lié aux exigences stressantes de notre vie moderne. L’adaptation aux différents éléments stressants de notre vie demande énormément d’énergie, occasionnant des sensations d’épuisement et de déprime. L’Alimentation. Une alimentation inappropriée contribue également au manque d’énergie. L’alimentation doit être riche en micronutriments, mais la plupart des gens optent pour une alimentation riche en sucres simples (sucre, farines blanches, céréales raffinées etc) ce qui amène un rapide « boost » d’énergie qui s’épuise rapidement et qui nous laissent par la suite de plus en plus fatigués. L’Exercice. Le manque d’exercice vient conclure ce trio. En effet, le fait d’être modérément actif physiquement nous permet de faire face aux différents stress de la vie courante. Sans exercice, l’organisme s’affaiblit de plus en plus et perd progressivement son énergie vitale.   Le Qi L’énergie, c’est ce que l’on appelle le Qi (prononcé Tchi). Le quantité et la qualité du Qi (la façon dont il est mis en circulation ou non) déterminent comment nous nous sentons. La médecine... lire plus

Ratatouille provençale

Nous vivons vraiment en mode accéléré. Tout doit se faire rapidement, sans perte de temps. Nous courons donc à toute vitesse dans le seul but d’avoir davantage de temps. Les semaines ne comptent jamais assez d’heures pour y caser le travail, les enfants, les amis, les loisirs, le ménage, la cuisine et tout le reste ! Sans calculer tous ces projets qui nous tiennent réellement à cœur et qu’il faut reporter à plus tard faute de temps, comme se mettre au yoga, visiter sa famille ou faire de la musique. Et plus nous courons, plus le temps semble nous faire défaut. Pourtant, le temps ne peut pas nous manquer. Nous pouvons perdre notre travail, nos amis, notre famille, notre santé, mais tant que nous sommes vivants, nous aurons toujours du temps. Pour avoir le sentiment d’en avoir assez, il faut s’efforcer de vivre au temps présent et de se concentrer sur ce qui a vraiment du sens pour nous, savourant ainsi chaque minute. Ma recette de ratatouille est l’une des seules recettes du livre qui nécessite un peu plus de temps. Elle n’est pas rapide et elle exige de faire revenir chaque légume l’un après l’autre, sans aucune hâte, ni précipitation. Car c’est en donnant le temps aux choses qu’elles prennent la place qui leur est réservée. Souhaitons donc que chaque bouchée vous en convainque. DONNE 6 PORTIONS    INGRÉDIENTS  1     poivron vert coupé 2     poivrons rouges coupés 3     aubergines en petits cubes 3     courgettes en tranches 4     beaux oignons tranchés 2     gousses d’ail émincé 6     tomates fraîches en dés        quelques branches... lire plus

Le Soya réduit l’inflammation

Le Soya réduit l’inflammation Une récente étude publiée dans le Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics démontre que la consommation de soya a un effet anti-inflammatoire marqué. Les chercheurs ont examinés la diète en relation avec l’inflammation chez 1,005 femmes Chinoises d’âge moyen qui faisaient partie de l’étude Shanghai Women’s Health Study. Plus la consommation de soya était grande et moins elles démontraient de processus inflammatoire. Le processus inflammatoire est lié au cancer, au diabète de type II ainsi qu’aux maladies dégénératives et cardiovasculaires. L’action anti-inflammatoire associé à la consommation de soya semble être lié aux effets protecteurs des phytoestrogènes contenus dans le soya ainsi qu’aux acides gras oméga-3 qu’il contient. Wu SH, Shu XO, Chow WH, et al. Soy food intake and circulating levels of inflammatory markers in Chinese Women. J Acad Nutr... lire plus

5 conseils alimentaires pour réduire les allergies saisonnières

Réduire les allergies Si vous souffrez d’asthme ou d’allergies respiratoires, de simples changements alimentaires pourraient vous aider à réduire les crises et les symptômes. Essayez les recommandations suivantes pour réduire vos symptômes et optimiser le rendement du système immunitaire face aux allergies.     1. Remplacer la majorité des protéines animales par des protéines de sources végétales Réduisez au minimum votre de consommation de viande, oeufs, volaille, poisson et fromage et favorisez les lentilles, légumineuses, tofu, grains entiers et noix. Les matières grasses et le cholestérol présents dans les protéines animales interfèrent avec le fonctionnement du système immunitaire et favorisent la formation de mucus. 2. Éliminez les aliments qui favorisent la formation de mucus : Le lait, ainsi que tous les produits laitiers, bananes, beurre d’arachides, fritures et matières grasses, favorisent nettement la production de mucus et augmentent les symptômes d’allergies. Tentez d’éliminer complètement ces aliments (surtout les produits laitiers) au moins durant la période d’allergie. 3. Cessez de boire et de manger froid !  Le réfrigérateur a été inventé pour conserver les aliments et non pour que nous les consommions refroidis. La consommation de boissons froides et d’aliments froids et glacés, ralentit la digestion, participe à la formation de mucus et favorise les symptômes d’allergies. 4. Privilégiez les légumes et fruits biologiques autant que possible. Pesticides, herbicides et engrais chimiques perturbent l’efficacité du système immunitaire. Dans la mesure du possible, favorisez la consommation d’aliments sains et naturels exempts de contaminants chimiques. 5. Buvez beaucoup d’eau préférablement tiède ou chaude. Un apport suffisant en eau favorise le fonctionnement du système immunitaire, la consommation régulière d’eau tiède ou chaude permet de liquéfier... lire plus

Salade d’Edamame au gingembre et sésame

Le nom japonais Edamame (枝豆) se traduit littéralement par « haricot sur branche ». Le mot japonais eda (枝) voulant dire « branche » et mame (豆) signifiant « haricot ». Cette expression fait référence au soja cultivé avec ses jeunes rameaux. Les gousses de soja vert sont cueillies avant leur maturité. Les edamame sont cuits dans l’eau bouillante ou à la vapeur.   On ajoute toujours du sel sur les edamame. Soit il est ajouté dans l’eau bouillante avant d’y introduire les gousses de soja vert, soit il est ajouté après cuisson. Les edamame sont généralement servis après refroidissement, mais peuvent aussi être consommés chaud. Découvrez la fève de soya fraîche grâce à cette délicieuse salade aux parfums de gingembre et de sésame. DONNE 4 PORTIONS ( PROFILS : VENT, FEU ET HUMIDITÉ ) INGRÉDIENTS  1/3 T vinaigre de riz assaisonné 80 ml 1 c à t sucre ( facultatif ) 5 ml 2 c à s sauce soya réduite en sel 30 ml 1 c à t graines de sésame grillées 5 ml 1 c à t huile de sésame rôtie 5 ml 1 c à t gingembre émincé 5 ml 2 T fèves edamame cuites 500 ml 1 T maïs en grains 250 ml ½ T poivrons rouges en dés 125 ml PROCÉDURE Combiner tous les ingrédients, servir sur des feuilles de... lire plus

Pesto Crémeux à la Courgette

Un pesto crémeux et savoureux, beaucoup moins lourd que ceux à l’huile. Ce sont les courgettes cuites à la vapeur et réduites en purée qui lui donnent toute son onctuosité. Servir sur des pâtes de riz brun ou des pâtes fraîches, accompagnées de tomates fraîches.         DONNE 2 portions ( PROFILS : VENT, FEU et SATTVIQUE  )   INGRÉDIENTS 2 courgettes moyennes 1-2 T basilic frais 250-500 ml ½ c à t sel 2,5 ml ½ c à t poudre d’ail 2,5 ml 1 c à s huile d’olive extra-vierge 15 ml ¼ T parmesan râpé Parmegiano Reggiano 60 ml PROCÉDURE Couper la courgette en morceaux d’environ 1 pouce ( 2 cm ). Faire cuire à la vapeur environ 5 min, ou jusqu’à ce qu’elle soit tendre. Déposer le basilic dans un robot culinaire et hacher finement. Ajouter tous les autres ingrédients et incorporer le tout au robot. Mélanger immédiatement à vos... lire plus

Aloo Gobhi

L’Aloo Gobhi est un des classiques savoureux de la cuisine indienne, fait à partir de pommes de terre, de chou-fleur et de plusieurs épices. On le sert généralement avec différents types de pain indien comme le naan, les chapatis, les rotis et les parathas.       Vous remarquerez que toutes mes recettes indiennes sont généralement peu épicées ( fortes ) contrairement à ce que l’on peut vraiment manger en Inde. Vous pourrez ajuster la quantité de piments forts selon votre tolérance. DONNE 4 portions ( PROFILS : FEU et HUMIDITÉ  )   INGRÉDIENTS ½ pouce gingembre, râpé 1 cm 1 c à s coriandre moulue 15 ml ¼ c à t curcuma 1 ml ¼ c à t poivre de cayenne 1 ml (facultatif) 3 c à s eau 45 ml 1 c à s huile de canola 15 ml une pincée d’asafoetida ( hing ) (facultatif)) ½ c à t graines de cumin 2,5 ml 2 petits piments verts épépinés (facultatif) 2 feuilles de laurier 2 T chou-fleur en morceaux 500 ml 2 pommes de terre coupées 1 tomate moyenne en dés 1 c à s pâte de tomates 15 ml 3-4 c à s eau 45-60 ml 1 c à t sel 5 ml ½ c à t garam masala 2,5 ml 1 c à t sucre brun 5 ml ½ c à t poudre de mangues ( amchoor ) 2,5 ml (facultatif) 1 c à t pâte de cari douce Patak’s 5 ml 2 c à s coriandre fraîche 30 ml PROCÉDURE Dans un petit bol, mélanger le gingembre, la coriandre moulue, le curcuma, le poivre de cayenne et l’eau. Ceci évite que vos épices ne brûlent à la cuisson. Chauffer l’huile dans un chaudron de... lire plus

La digestion selon la médecine traditionnelle chinoise

La digestion selon la médecine traditionnelle chinoise   Pour la diététique traditionnelle chinoise, la digestion est comme une cuisson et elle demande beaucoup d’énergie. D’où la nécessité d’ingérer des aliments qui ne sollicite pas trop l’énergie de l’organisme.   Afin que l’estomac sécrète les enzymes dont il a besoin pour digérer les divers aliments, il doit amener les aliments autour de 40°C (104°F) pour que la digestion puisse commencer. Plus on consommera d’aliments froids, mais également d’aliments crus, plus il y aura une dépense énergétique importante pour pouvoir les réchauffer, avant que le processus de digestion-cuisson puisse commencer.     La Nature des aliments En outre, les aliments sont classés selon leur Nature soit : Froide, Fraîche, Neutre, Tiède et Chaude. Cette classification peut se rapporter à la température de consommation de l’aliment mais surtout à l’effet thermique qu’il produit sur le corps, une fois ingéré et assimilé. Nous avons tendance en Occident à consommer beaucoup d’aliments de Nature Froide, affaiblissant notre feu digestif (notre métabolisme) et favorisant la fatigue, la formation de mucus ainsi que la prise de poids. À titre d’exemple, le concombre est l’un des aliment les plus froids en diététique traditionnelle chinoise. Nous le consommons principalement l’été et l’automne afin de rafraîchir l’organisme lors des périodes chaudes. Cela est tout à fait convenable en très petites quantités et accompagné d’aliments cuits et chauds car nous ne vivons plus vraiment en contact réel avec notre environnement et ne sommes plus soumis aux écarts importants de température grâce à la climatisation et au chauffage. Bien qu’une consommation minimale de concombre cru soit appropriée lors des canicules, cela s’appliquera surtout chez... lire plus

Granola Aphrodisiaque aux Baies de Goji

Le Granola Aphrodisiaque aux Baies de Goji, un judicieux mélange de grains entiers, de noix, de fruits séchés et d’épices pour activer la libido. Une façon simple et savoureuse de favoriser la circulation sanguine et stimuler la production de testostérone. Voir notre article Changer vos habitudes alimentaires pour augmenter votre libido. DONNE 5 Tasses (1250 ml)  Préchauffer le four à 350F (175C) Dans un grand bol mélanger tous les ingrédients suivants : 2 T flocons d’avoine 500 ml ¼ T graines de tournesol 60 ml ¼ T noix de pin ou de pistaches 60 ml 2 c à s graines de sésame noires 30 ml ¼ T amandes ou d’arachides coupées grossièrement  60 ml ¼ T noix d’acajou ou de Grenoble coupées grossièrement 60 ml ½ T noix de coco râpée 125 ml 1 c à s cannelle 15 ml 1 c à t piment de la Jamaïque ( toute épices ) 5 ml 1 c à t gingembre en poudre 5 ml 2 c à s huile de canola 30 ml 2 c à s jus de pomme 30 ml 2 c à t extrait de vanille 10 ml ½ T sirop d’érable ou d’agave 125 ml ( facultatif  ) Et brasser à la fourchette… Répandre dans une tôle à biscuits Cuire au four de 20 à 30 minutes en brassant régulièrement avec une spatule pour une cuisson uniforme. Attention à ne pas trop faire griller. Après la cuisson, ajouter : ½ T raisins secs ou de canneberges séchées 125 ml ½ T abricots séchés coupés 125 ml ½ T baies de Goji bio 125 ml Laisser refroidir complètement avant d’entreposer dans des pots Mason. Servir avec du lait d’amandes, de riz ou de soya et des tranches de... lire plus

Changez vos habitudes alimentaires pour augmenter votre libido

Baisse de libido ? Autant pour les hommes que pour les femmes c’est le niveau de testostérone qui déterminera votre libido. Votre libido est contrôlée par le niveau de vos hormones et c’est la testostérone qui en est la clé. Connue pour son action sur la masse musculaire et la libido, la testostérone améliore l’énergie, la mémoire et la concentration. Il n’est donc pas étonnant que le manque de libido de même que la baisse de concentration et de mémoire soient fréquemment observés lors de la ménopause ou de l’andropause. Les niveaux généraux de libido et d’appétit sexuel déclinent progressivement après 45 ans. Si votre libido vous semble sous la normale, 3 actions principales sont à prendre en considération : Favoriser une meilleure circulation sanguine afin que la testostérone soit mieux distribuée. Stimuler la production de testostérone en favorisant certains aliments. Maintenir une activité physique régulière. Comme de nombreux autres aspects de votre santé, votre libido est influencée par votre alimentation. Certains aliments agissent sur l’organisme de différentes manières.  Selon ce que vous mangez, une soirée romantique au restaurant peut davantage favoriser le sommeil que la romance. Un repas copieux accompagnée d’une bouteille de vin et d’un dessert sucré est généralement peu propice aux ébats amoureux. Autant chez l’homme que chez la femme, il faut en premier lieu optimiser la circulation sanguine dans la région des organes génitaux. Pour ce faire : Penser aux aliments qui activent la circulation sanguine. Intégrez des aliments riches en Omega-3 comme les noix et les graines qui permettent à votre système nerveux de mieux fonctionner améliorant la détente et la circulation.   Devenez... lire plus

Des aliments congelés ou surgelés ?

Des aliments congelés ou surgelés? Étonnamment il ne s’agit pas de la même chose, bien que les 2 termes soient utilisés à toutes les sauces. Surgeler : c’est la mort des microbes et des bactéries La surgélation est « .. un procédé industriel qui consiste à refroidir brutalement un aliment à des températures très basses (jusqu’à – 40 °C). L’aliment est « figé » et les microbes ou les bactéries sont tués. » Cette méthode est donc très intéressante, d’autant que surgeler les fruits et les légumes permet de garder encore plus de vitamines et de nutriments que de les acheter frais car le temps qui passe entre le moment de la cueillette et la consommation de l’aliment peut détruire une bonne partie des vitamines. Cependant, l’idéal sera toujours de manger des aliments frais cueillis et consommés dès que possible. Congeler : ne tue pas les microbes et les batéries « …la congélation est une méthode domestique qui permet de conserver des aliments à des températures moins extrêmes (- 20 °C). Elle ne détruit pas les bactéries, elle ne fait qu’en arrêter la prolifération. C’est pourquoi il ne faut jamais recongeler chez soi un produit décongelé (car on n’élimine pas les bactéries qui ont pu y proliférer à température ambiante).... lire plus

L’Infolettre-santé Avril 2012

  En résumé : Prix du Meilleur Livre de Cuisine Chinoise au Monde Les 12 règles de la Diététique Chinoise Acupuncture et Allergies Librairie Gourmande Paris Recette de Wontons aux Crevettes Disponible ici : http://mim.io/c34472    ... lire plus

Les 12 règles de la diététique chinoise

Nutrition et Diététique chinoise En médecine traditionnelle chinoise, l’alimentation est considérée comme le premier des remèdes. Combinée à la respiration, elle est votre source principale de production d’énergie. Une mauvaise alimentation induit une énergie de basse qualité, affaiblissant votre santé et votre vitalité. La diététique chinoise s’est spécialisée sur plusieurs milliers d’années à entretenir et soutenir la vitalité afin de maintenir une santé optimale. Bien qu’elle soit principalement orientée sur des recommandations adaptées à la constitution de chacun, nous pouvons en extraire un certain nombre de règles diététiques de base convenant à la plupart d’entre nous. L’observation de ces quelques principes améliorera grandement votre SANTÉ tout en favorisant la VITALITÉ et la LONGÉVITÉ : 1. Mangez cuit et buvez chaud. C’est là l’un des principaux secret de l’exceptionnelle vitalité des Chinois. Bien que nous assistions actuellement à une recrudessence de la « mode du cru », nous ne vivons pas dans un climat propice à ce genre d’alimentation et notre constitution est très mal adaptée à ce genre de pratique à moyen et à long terme. Afin de faciliter le processus de la digestion et de maximiser l’assimillation des nutriments (pensez aux tomates dont le lycopène est 10 fois plus supérieur selon que la tomate est cuite plutôt que crue), préférez les aliments légèrements cuits et chauds et réservez les crudités en plat d’accompagnement. L’estomac préfère ce qui est tiède car cela lui permet de ne pas trop solliciter d’énergie de votre part pour digérer. Dans la même optique, on évitera toute boisson froide ou glacée. 2. Prenez vos repas dans le calme. Profitez du plaisir de manger et maximiser votre... lire plus

Wontons aux Crevettes

Il y a des dizaines de recettes de wontons. Les ingrédients qui les composent peuvent se modifier à l’infini. Celle que je vous présente ici reste sans contredit ma préférée. Non seulement est-elle savoureuse, mais elle m’a été enseignée par le Dr Lee Tin-Yuen, médecin chinois de renom, qui fut mon professeur et mon maître. Il m’est donc impossible de la préparer sans ressentir un petit pincement au coeur, car j’y revois toutes les années que nous avons passées ensemble. DONNE 32 à 36 wontons ( PROFILS : VENT, FEU et HUMIDITÉ ) INGRÉDIENTS ¾ livre    crevettes crues décortiquées et déveinées 350g 1 c à t    sel     5 ml 1 c à t    huile    5 ml 1 c à t    gingembre râpé    5 ml 1 c à t    sucre    5 ml 1 c à s    saké    15 ml 1 c à t    huile de sésame rôtie    5 ml 2 c à t    fécule de maïs    10 ml 2 c à s   coriandre fraîche hachée    30 ml 2            châtaignes d’eau émincées               poivre blanc au goût 1            paquet de wonton PROCÉDURE Couper grossièrement les crevettes en morceaux ( pas trop petit ) et mélanger avec tous les ingrédients. Réserver. Déposer 1 cuillerée du mélange au centre du wonton et sceller avec un peu d’eau, ou un blanc d’oeuf battu dans l’eau. Cuire les wontons à l’eau bouillante jusqu’à ce qu’ils deviennent transparents et qu’ils flottent, soit de de 3 à 5 minutes. Drainer, et servir chaud. Pour les cuire au four : Vaporiser légèrement les wontons d’huile et cuire 15 minutes à 375 °F ( 190 °C ) , ou jusqu’à ce qu’ils deviennent dorés. Conseil du chef : Servir... lire plus

Nathalie Lussier – BOOM FM : Un montérégien remporte un prix international

Un Montérégien remporte un prix international ! Le livre Entre fourchette et baguettes de Michel Jodoin, acupuncteur et auteur de la Montérégie, aux Éditions Li Shi Zhen, est un véritable tour du monde gourmand des plus grandes traditions alimentaires favorisant la vitalité, la longévité et la santé optimale.       « Entre fourchette et baguettes » remporte le prix : »Best Chinese Cuisine Book in the World » ! La cérémonie des Gourmand World Cookbook Awards s’est déroulée au théâtre des Folies Bergère à Paris. Cette année, 162 pays participaient à ce concours international récompensant les meilleurs livres de cuisine et du vin. Déjà sélectionné parmi les gagnants du Gourmand Cookbook Award, le livre “Entre fourchette et baguettes” a également été mis en nomination dans la catégorie “Cuisine du Monde – Cuisine Chinoise” et a remporté le titre de “Meilleur livre de Cuisine Chinoise dans le Monde!” Entre fourchette et baguettes  est un GUIDE PRATIQUE  pour vivre plus longtemps tout en restant en bonne santé, grâce aux régimes alimentaires les plus sains au monde. C’est également un outil qui vous apprend à reconnaître les aliments qui VOUS CORRESPONDENT LE MIEUX en fonction de VOTRE constitution. Entre fourchette et baguettes n’est pas un régime, c’est un véritable mode de vie individualisé pour optimiser la santé ! Entre la fourchette et les baguettes, on retrouve des recettes de tofu, tourtière, paëlla, une soupe Thaï Réconfortante, une crème de tomates Gourmande et bien d’autres recettes à vous faire saliver. Pour en savoir encore plus, cliquez ici   ARTICLE ORIGINAL SUR LE BLOGUE DE... lire plus

Oeil Régional : Michel Jodoin Ac écrit le Meilleur livre de cuisine chinoise au monde

Entre fourchette et baguettes Le livre d’un Belœillois couronné L’acuponcteur Michel Jodoin a écrit le meilleur livre de cuisine chinoise en 2011 François C.Guevremont L’Œil Régional – 17 mars 2012 Actualité > Santé Grande surprise pour l’acuponcteur belœillois Michel Jodoin le 6 mars dernier: son livre de cuisine paru l’an dernier,Entre fourchette et baguettes, a été couronné Meilleur livre de cuisine chinoise au monde lors du Gourmand World Cookbook Award. Après plusieurs voyages en Asie et en Europe, M. Jodoin a accouché de son livre, brique de près de 700 pages détaillant les aspects de la culture culinaire de ces deux sociétés. Selon les observations de M. Jodoin, les Méditerranéens et les Asiatiques vivraient plus longtemps grâce, en partie, à leur régime alimentaire. Avec plus de 400 recettes, Entre fourchette et baguettes représente une source abondante de conseil sur la cuisine chinoise. «J’ai été assez surpris de gagner, s’étonne encore le principal intéressé. Je savais qu’il avait reçu un bon accueil en Europe, mais pas à ce point-là. Dire que c’est le meilleur livre au monde, ça fait un peu pompeux. Je n’avais pas la prétention de le dire moi-même, mais il semble que les juges l’aient décidé.» Un honneur inespéré, dans une compétition où le livre se mesurait à des parutions de partout dans le monde. Surtout que le livre a failli ne jamais se pointer le nez au fil de départ… «Nous n’avions pas déposé de candidature pour le concours, raconte-t-il. Ce sont les organisateurs qui nous ont contactés pour nous dire que Entrefourchette et baguettes avait du potentiel pour la compétition.» Lancé il y a environ un an, le livre a déjà... lire plus

Article Cuisine du Québec.com – Prix du Meilleur Livre de Cuisine Chinoise dans le Monde !

Les micro-nouvelles de Cuisine du Québec.com Montérégie 16 mars 2012  Le livre Entre fourchette et baguettes publié aux éditions Li Shi Zhen a remporté le premier prix du Meilleur livre de Cuisine Chinoise dans le Monde au Gourmand Cookbook Awards qui avait lieu à Paris au début mars. Rappelons que cet ouvrage avait remporté le prix pour le Canada francophone dans la catégorie Cuisine orientale plus tôt cette année. 162 pays participaient cette année à ce concours international  qui récompense les meilleurs livres de cuisine et du vin. Bravo à son auteur, Michel Jodoin ! Source Danielle Globensky... lire plus

Gourmand Awards – Festival du Livre Culinaire de Paris

Festival du Livre Culinaire de Paris             Pour sa trosième édition le Festival du Livre Culinaire se tient une nouvelle fois au 104 à Paris dans le 19ème arrondissement. Après les professionnels le Festival accueille  le grand public (samedi 10 mars et dimanche 11 mars). Déjà nombreux lors de la première édition, il devrait être au rendez-vous cette année encore tant la cuisine est devenue une passion. Et comme le savoir-faire culinaire ne se transmet que de deux façons. L’une étant la transmission orale et générationnelle et l’autre se faisant par les livres, le Festival du livre culinaire avait forcément sa place. Plus de 200 éditeurs du monde entier se réunit pour cette occasion et offre un panaroma international de l’édition culinaire. Dans le très beau cadre du Centquatre, les visiteurs vont découvrir plus de 4 000 ouvrages qu’ils pourront également acheter sur place. L’événement propose également des dédicaces d’auteurs, des rencontres avec des chefs, des démonstrations culinaires, des dégustations de vins, des expositions photos, conférences et débats.   Le festival fait suite à la remise des “Gourmand Cookbook Awards” aux Folies Bergères où “Le Meilleur Livre de Cuisine Chinoise dans le Monde” a été décerné à Mr. Michel Jodoin, un acupuncteur québécois pour son livre “Entre fourchette et baguettes”. Détenteur d’un diplôme en nutrition de la prestigieuse Université Cornell aux États-Unis et complétant son doctorat en épidémiologie, Mr Michel Jodoin est également l’un des rares Occidentaux à avoir reçu la même formation qu’un médecin traditionnel chinois. Titulaire d’un diplôme en médecine chinoise de l’Université de Taïwan, et acupuncteur certifié par le Collège des Médecins du Québec... lire plus

Un régime végétarien serait meilleur pour l’humeur

Une alimentation pauvre en viandes et en poissons améliorerait l’humeur.           Le régime végétarien est un régime dans lequel on limite la consommation de produits animaux, que ce soit par goût, pour des raisons de santé, d’éthiques ou pour une autre raison. Il en existe différents types qui excluent plus ou moins les produits animaux et dérivés : certains autorisent les oeufs, d’autres le poisson mais ils excluent tous les viandes. Les différences de comportement alimentaire entre le régime végétarien et omnivore sont nombreuses et ont des conséquences. En théorie, les végétariens qui ne consomment pas de poissons seraient à risque de manquer d’oméga-3 à longue chaîne (présents dans le poisson), ils ont en revanche une alimentation plus alcalinisante qui protège les os et moins de risques de syndrome métabolique. Ils ont également des apports beaucoup plus faibles en acides gras de la famille des oméga-6 (abondants dans les graisses animales) Les acides gras oméga-3 et oméga-6 ont un impact sur les fonctions mentales. Des chercheurs ont donc voulu tester l’impact de la consommation de viande et de poisson sur l’humeur, dans une étude d’intervention, la première dans son genre. Pour cela ils ont réparti les sujets en trois groupes : Le premier groupe – avait une alimentation omnivore comportant des viandes et du poisson. Le deuxième groupe – consommait du poisson 3 à 4 fois par semaine en limitant les viandes et volailles. Le troisième groupe – a suivi une alimentation végétarienne, pauvre en poisson et en viandes. Après deux semaines tous les participants ont été évalués cliniquement pour leur état de stress et... lire plus

Verdures de Poires aux Pacanes

Au printemps, il est temps d’intégrer un peu plus de jeunes pousses et de verdures dans son alimentation. Je vous propose une savoureuse Salade de Mâche aux Poires et aux Pacanes.(p. 391) pour bien débuter le printemps ! Cette délicate et délicieuse petite fleurette de feuilles vertes, cache une grande quantité de vitamine C, de vitamine E, de béta-carotènes et d’oméga-3. Elle possède donc des vertus antioxydantes, permettant de lutter contre les dégâts des radicaux libres et le vieillissement des cellules. Elle contient également une grande quantité de fer et de vitamine B9, indispensable au bon développement du bébé chez la femme enceinte. DONNE 2 PORTIONS (PROFILS : VENT, FEU ET HUMIDITÉ) INGRÉDIENTS 3,5 onces de mâche ou de laitue mixte 100g 2 poires pelées et vidées 1/3 T pacanes rôties 80ml 1/3T gruyère râpé 80ml (facultatif) 1 c à s huile de canola 15ml 1 c à s jus de poire ou de mangue 15ml 2 c à t de moutarde de Meaux ou moutarde au moût de raisin 10ml pincée de sel PROCÉDURE Griller les poires à la poêle avec un peu d’huile. Déposer sur la mâche, garnir de pacanes rôties et de fromage. Mélanger les ingrédients de la vinaigrette et verser sur la... lire plus

Sagesse Orientale au Quotidien

Conseils pour une meilleure hygiène de vie Suivre les saisons a toujours été une grande préoccupation pour la philosophie orientale. L‘homme est illustré comme une représentation en miniature du  grand ensemble de la Nature. Ce qui se passe dans la Nature, ce que l’on peut observer de ses manifestations saisonnières, trouve un écho et une résonance dans l’organisme humain. Les méridiens d’acupuncture sont à l’image des fleuves qui parcourent, irriguent et fécondent la Terre. Les pouls radiaux (voir article du mois dernier « La palpation des pouls chinois« ) doivent être en concordance avec le mouvements naturels. Par exemple, les poissons s’enfoncent en profondeur dans les rivières en hiver, tout est caché et comme en attente du réveil du printemps; tout comme les pouls qui deviennent plus profonds durant la saison froide. En été, tout se manifeste en surface, tout s’exprime et se déploie d’activité, ainsi les pouls seront forts et vastes. Pour les anciens chinois, l’homme à un paysage intérieur qui se modifie en permanence, en symbiose avec le paysage extérieur. Ainsi, pour être en bonne santé, il faut calquer nos agissements sur ceux de la nature et  s’activer au printemps et en été, mais commencer à adopter un mode de vie plus calme en automne et ne pas se dépenser inutilement en hiver. Activité et aliments Il est toujours profitable d’exercer une activité sportive le matin ou dans la journée plutôt que le soir. La journée est faite pour l’action et la nuit… pour dormir ! NB : les dates ci dessous sont les véritables saisons, qui, rappelons le, ne sont pas des découpages administratifs arbitraires mais qui sont... lire plus

Bien dormir pour bien vivre

Avez-vous des difficultés à vous endormir, êtes-vous sujet aux « agitations » nocturnes, souvent au niveau des membres inférieurs ? Vous sentez vous fatigué(e) le matin au réveil ? Si vous répondez positivement à l’une de ces questions, il est peut-être nécessaire de vous préoccuper de votre sommeil.     Quel est le besoin normal en sommeil ? Avez-vous une idée réaliste de la quantité de sommeil dont vous avez besoin ? A titre d’indication, la durée moyenne de sommeil nécessaire pour les adultes est de 7-8 heures par nuit. Les personnes âgées ont besoin d’une quantité similaire de sommeil, mais celui-ci peut être plus léger et peut inclure une courte sieste pendant la journée. Si vous êtes toujours à vous réveiller au ralenti et épuisés, c’est un signal que vous n’avez peut-être pas une quantité suffisante de sommeil. Qu’est-ce qui se passe quand vous n’avez pas assez de sommeil ? Si vous ne dormez pas suffisamment vous risquez éventuellement d’en payer un certain prix ; troubles de l’humeur, affaiblissement de la mémoire et de la concentration, vulnérabilité à tous les microbes présents dans l’atmosphère, réduction de la coordination due à la fatigue accumulée etc. Dormir mieux et plus longtemps s’avère donc une nécessité pour maintenir l’équilibre, au même titre que l’alimentation, la gestion du stress et l’exercice. Voici donc quelques trucs pour favoriser un meilleur sommeil: Truc no 1: Créer un environnement propice à un meilleur sommeil Si vous pensez que vous dormez suffisamment, mais que vous avez du mal à vous réveiller le matin, que vous êtes constamment aux prises avec une somnolence diurne, ou si vous vous sentez fatigué et de mauvaise humeur, malgré de... lire plus

L’intolérance au gluten 4 fois plus présente qu’il y a 50 ans!

Si vous parlez d’intolérance au gluten autour de vous, il se trouvera toujours quelqu’un pour vous dire qu’il s’agit d’une « maladie à la mode », qui ne se développe que parce qu’on en parle.       En réalité, c’est tout à fait faux. L’intolérance au gluten est un problème bien réel qui touche de plus en plus de personnes. Une étude réalisée sur des échantillons sanguins d’aviateurs de l’Armée américaine, datant d’il y a une cinquantaine d’années, démontre que l’intolérance au gluten est quatre fois plus répandue aujourd’hui qu’elle ne l’était à l’époque ! Maladie coeliaque L’intolérance au gluten est aussi connue sous le nom de « maladie coeliaque ». Vous êtes touché lorsque votre corps ne parvient pas à digérer le gluten, un ensemble de protéines que l’on trouve dans le blé, l’avoine, l’orge, le seigle et l’épeautre. Peu importe alors, que vous consommiez ces céréales sous forme blanche, hautement raffinée, ou complète : dans les deux cas, le gluten, qui tient son nom de glue, colle, (voir également Le gluten dans l’article sur les produits laitiers et le système immunitaire ) n’est pas digéré. Il colle littéralement votre nourriture en paquets dans votre intestin, provoquant irritation, constipation ou diarrhées. Au-delà des dérangements intestinaux, il en résulte une malabsorption des nutriments de votre nourriture, et des carences possibles dans votre organisme en calcium, en fer, en vitamine B12 et en acide folique. Votre risque d’être touché d’une maladie auto-immune est décuplé. Il est quasiment multiplié par 10 si l’on vous diagnostique une maladie coeliaque à l’âge de 20 ans (passant de 3,5 % à 34 %... lire plus

Soupe Thaï Réconfortante

Pour les journées froides ou les premiers symptômes du rhume et de la grippe, une savoureuse soupe thaï aux parfum de citronnelle et de gingembre..         DONNE 4 à 6 PORTIONS (PROFILS : VENT ET HUMIDITÉ) INGRÉDIENTS 1 paquet nouilles de riz thaïlandaises 6 T bouillon 1,5 l 1-2 branches de citronnelle 1 pouce gingembre en allumettes 2,5 cm 3-4 feuilles de lime ( facultatif ) 2 carottes, tranchées 2 T brocoli en morceaux 500 ml 1-2 T chou chinois émincé 250-500 ml ½T lait de coco 125 ml ½ paquet tofu soyeux ferme coupé en petits cubes 2 c à s sauce de poisson Vietnamienne ou sauce soya 30 ml 1 c à t pâte de cari vert 5 ml ½ T basilic thaïlandais 125 ml   PROCÉDURE Placer les nouilles dans l’eau bouillante, couvrir et fermer le feu. Laisser reposer le temps que vous préparez la soupe. Dans un chaudron, combiner le bouillon, la citronnelle, le gingembre, les feuilles de lime et les carottes. Amener à ébullition, puis réduire le feu, laisser mijoter 5 minutes. Ajouter les autres légumes et laisser mijoter 2 minutes supplémentaires. Réduire le feu au minimum et ajouter le lait de coco, brasser légèrement puis ajouter délicatement le tofu. Ajouter la sauce de poisson ou la sauce soya et la pâte de cari vert, vérifier l’assaisonnement. Si vous trouvez la soupe trop salée, ajouter 1 à 2 c à s ( 15 à 30 ml ) de jus de lime. Si vous la trouvez trop acide, ajouter 1 c à t ( 5 ml ) de sucre. Drainer les nouilles et les déposer dans des bols. Ajouter la soupe... lire plus

Se reprogrammer génétiquement grâce aux légumes !

REPROGRAMMEZ-VOUS GÉNÉTIQUEMENT ! Plutôt que de vous plaindre de ce que vos parents vous ont légués comme hérédité, reprogrammez-vous le génome. Comment ? Pas avec des OGM, non. Simplement en mangeant des légumes !     Et c’est sérieux. En étudiant 27 000 individus d’origines ethniques très diverses, Engert et ses chercheurs* ont observé qu’un régime riche en fruits et légumes pouvait réduire les risques cardio-vasculaires chez les personnes génétiquement prédisposées par un variant appelé 9p21. Le fait de modifier l’alimentation a ramené leur niveau de risque cardio-vasculaire à celui des personnes sans prédisposition génétique. Si le mécanisme n’est pas encore parfaitement connu, c’est tout de même une bonne nouvelle. Et pour ceux qui consomment déjà une grande abondance de légumes, sachez que vos bonnes habitudes légumières ont un effet positif sur votre immunité. En effet, des expériences chez des souris suggèrent qu’une alimentation pauvre en légumes induit en quelques semaines une disparition des lymphocytes protecteurs à la surface de l’intestin. Références *Engert et al., in « PLoS Medicine » du 11 octobre, et Veldhoen et al., in « Cell » du 13 octobre... lire plus

Le calcium : favorisez les aliments plutôt que les suppléments

Plusieurs études attirent l’attention sur une augmentation du risque cardiovasculaire liée à la prescription de calcium sous forme de suppléments. Une synthès de ces études montre en particulier que le risque d’infarctus du myocarde pourrait augmenter de 27 à 31 % et le risque d’accident vasculaire cérébral de 12 à 20 %. Ces risques ne sont pas retrouvés lorsque le calcium provient de l’alimentation. Parmi les mécanismes évoqués, on trouve des taux plus élevés de calcium dans le sang avec les suppléments. D’où plusieurs hypothèses mettant en cause le fonctionnement des cellules vasculaires, la calcification des vaisseaux, la coagulation etc… Rien n’est vraiment établi, mais une légère augmentation du risque cardiovasculaire associée à la consommation de suppléments de calcium est également confirmée dans la célèbre étude WHI (Women’s Health Initiative), menée pendant 7 ans chez plus de 36.000 femmes après la ménopause. Celles qui recevaient des suppléments de calcium (avec ou sans vitamine D) sous forme médicamenteuse ont eu notamment un risque d’infarctus plus élevé. À tel point que des spécialistes préconisent aujourd’hui de réévaluer le rôle des comprimés de calcium dans la prise en charge de l’ostéoporose. Le calcium provenant de l’alimentation est en tout cas crédité des mêmes bénéfices sur la densité osseuse et il n’est pas associé à des effets cardiovasculaires. Il paraît donc préférable de privilégier la source alimentaire, à la fois utile et agréable. Ce qui confirme encore une fois que les meilleures vitamines se retrouvent dans notre assiette… Références British Medical Journal, volume 341: c3691. Osteoporosis International, volume 22, n° 6, p. 1649-1658. American Journal of Clinical Nutrition, volume 94, n° 4, p... lire plus

Paella de Quinoa au Parfum de Noix

La paella (du catalan « paella, poêle à frire« ) est un plat à base de riz rond d’origine valencienne et qui tire son nom de la poêle qui sert à la cuisiner. Je vous propose ici une savoureuse paella végétarienne à base de quinoa, parfumée à l’huile de noix. Se mange tiède ou à la température de la pièce. Cette recette n’apparaît que dans la deuxième édition du livre à la page  454.     Donne 4 portions (Profils : VENT, FEU et HUMIDITÉ) Ingrédients 1 T bouillon de légumes 250 ml ½ T quinoa 125 ml 1 carotte coupée en petits cubes 1 branche de céleri en petits cubes ½ courgette en petits cubes 1 échalote française émincée ½ tomate en cubes ½ c à t poudre de bouillon 2,5 ml 1 c à s tomates séchées hachées 15 ml 1 c à t pesto aux tomates séchées 5 ml 1 c à s basilic frais ciselé 15 ml 1 c à t huile de noix ou de noisettes 5 ml sel et poivre frais au goût Procédure Verser le bouillon dans un petit chaudron avec couvercle et amener à ébullition. Bien rincer le quinoa à l’eau froide et déposer dans le bouillon. Ramener à ébullition, couvrir, réduire le feu au minimum et laisser mijoter 15-20 minutes jusqu’à ce que tout le bouillon soit absorbé. Réserver. Dans une grande sauteuse avec couvercle, déposer la carotte, le céleri, la courgette, l’échalote française et la tomate. Saupoudrer de poudre de bouillon de légumes. Couvrir, cuire à feu vif et réduire au minimum dès que la vapeur s’échappe. Cuire de 7 à 8 minutes, jusqu’à ce que tous les... lire plus

Prix du GOURMAND WORLD COOKBOOKS AWARDS de 2011 !

Le livre Entre fourchette et baguettes de Michel Jodoin, publié aux éditions Li Shi Zhen et Trafford Publishing  a reçu mercredi le 14 décembre le Gourmand World Cookbook Awards de 2011 pour le Canada francophone.   Les lauréats des Gourmand Awards, qui récompensent chaque année les meilleurs livres de cuisine, d’alimentation et de vin du monde, ont été choisis, mercredi 14 décembre, et le livre « Entre fourchette et baguettes – plaisir et sagesse au menu » de Michel Jodoin (Éditions Li Shi Zhen) a reçu le grand prix dans la catégorie cuisine orientale. Fondés en 1995 par Edouard Cointreau, les Gourmand Awards sont désormais attribués dans 53 catégories pour les livres de cuisine, et 23 pour les livres sur le vin. Michel Jodoin a également été invité au Festival International du Livre Culinaire de Paris en mars 2012 pour présenter son volume à des invités et journalistes provenant de plus de 100 pays. Cette année 162 pays participent à cette compétition et tous les prix seront remis le 6 mars aux Folies Bergères, à la veille de l’ouverture du Festival International du Livre Culinaire “Paris Cookbook Fair”, du 7 au 11 mars 2012 à... lire plus

Manger méditerranéen pour mieux dormir ?

Une alimentation méditerranéenne couplée à la pratique d’une activité physique permettrait d’améliorer certains symptômes de l’apnée du sommeil. Tels sont les résultats d’une étude grecque portant sur l’impact d’un régime méditerranéen sur des personnes obèses souffrant d’apnée du sommeil par rapport à celui d’un régime spécifique.   Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) est l’un des troubles respiratoires liés au sommeil le plus répandu avec une prévalence d’environ 2-4% de la population adulte. Ce pourcentage augmente jusqu’à 20-40% chez les obèses. Une perte de poids est souvent une partie essentielle du plan de traitement recommandé. Régime et activité physique Les chercheurs de l’Université de Crète, en Grèce, ont examiné 400 patients obèses souffrant de SAOS. Ils ont ensuite été divisé en deux groupes, le premier recevant un régime dit « avisé », l’autre recevant une diète méditerranéenne. Les deux groupes ont également été encouragés à augmenter leur activité physique, principalement par la pratique quotidienne d’au moins 30 minutes de marche. Dans les deux groupes, les patients ont également été placé sous ventilation en pression positive continue des voies aériennes (CPAP), thérapie qui consiste à porter un masque générant un flux d’air continu permettant de garder les voies aériennes supérieures ouvertes pendant le sommeil du patient. Les scientifiques ont surveillé les patients au cours d’une étude du sommeil connue sous le nom de polysomnographie. Cette surveillance a impliqué plusieurs marqueurs pour le SAOS, tels que l’activité électrique du cerveau, les mouvements oculaires et le ronflement. Les patients ont été examinés au début de l’étude et six mois plus tard. Résultats prometteurs Les résultats ont montré que les personnes suivant... lire plus

15 minutes d’exercice par jour, 3 ans de vie en plus !

Quinze minutes d’activité physique d’intensité modérée chaque jour suffisent à réduire le risque de mortalité de 14 % et à faire gagner 3 ans d’espérance de vie. Telle est la conclusion du Dr Xifeng Wu, professeur à l’Université du Texas, à l’issue d’une étude menée pendant 8 à 12 ans chez plus de 415.000 hommes et femmes de Taiwan. Le bénéfice est obtenu par des durées d’activité physique moindres que celles qu’on préconise généralement. Mais les courageux qui font 15 minutes de plus d’exercice par jour – et jusqu’à 100 minutes – voient diminuer leur risque de décès de 4 % supplémentaires. Et augmentent au total leur espérance de vie de 4 ans. Ces effets favorables ont été observés pour tous les groupes d’âge, dans les deux sexes, et même chez les personnes à risque cardiovasculaire. Voilà qui devrait encourager à « se bouger » un minimum… Références (The Lancet, volume 378, n° 9798, p.... lire plus

Ma Tourtière Végé du Temps des Fêtes

  5 from 1 reviews Tourtière Végé du Temps des Fêtes   IMPRIMER Tellement plus savoureuse et facile à digérer, vous ne regretterez pas la traditionnelle tourtière. Prévoir du bouillon de légumes et une abaisse de recette de Pâte à Tarte dans laquelle on va cuire la tourtière. DONNE 1 TOURTIÈRE (PROFILS : VENT ET FEU) Source: Entre Fourchette & Baguettes - Michel Jodoin Ac PhD Catégorie: Plats principaux Cuisine: Végétarienne INGRÉDIENTS ½ T millet 125 ml ¾ T eau très chaude 180 ml 1 c à s huile de sésame rôtie 15 ml 1 oignon haché fin 1 T pommes de terre en cubes 250 ml 1 T champignons tranchés 250 ml 1 T flocons d’avoine 250 ml 2 c à t sauce soya 10 ml 1 c à t sel ( facultatif ) 5 ml 2 c à t basilic 10 ml 2 c à t persil haché fin 10 m l 1 c à t thym 5 ml ¼ c à t clou de girofle 0,5 ml ¼ c à t piment de la Jamaïque 0,5 ml poivre frais au goût PROCÉDURE Laver le millet, mettre dans l’eau très chaude. Porter à ébullition, réduire la chaleur au minimum et cuire 20 minutes. Faire sauter les oignons dans l’huile. Lorsqu’ils commencent à être transparents, ajouter les pommes de terre et faire rissoler quelques minutes. Ajouter les champignons et faire dorer le tout quelques minutes. Ajouter les flocons d’avoine et bien mélanger. Ajouter ensuite le millet déjà cuit. Assaisonner avec la sauce soya, le sel, le basilic, le persil, le thym, le clou de girofle, le piment de la Jamaïque... lire plus

Une consommation d’alcool même modérée augmente le risque du cancer du sein

Boire de l’alcool est un facteur de risque connu de cancer du sein. Récemment, une nouvelle grande étude suggère qu’une consommation modérée d’alcool, soit de 3 à 6 verres par semaine augmente le risque de cancer du sein de façon significative. Cette étude est publiée dans le numéro de Novembre du Journal of American Medical Association.   105,000 femmes pendant 28 ans L’objectif de l’étude était de mieux comprendre comment la quantité et la fréquence de consommation d’alcool pouvait affecter le risque de cancer du sein. Cette étude a suivi 105,000 femmes pendant 28 ans, à compter de 1980. Tout au long de l’étude, les femmes ont été régulièrement mis à jour leurs habitudes de consommation d’alcool. Une augmentation de 15% du risque de cancer du sein s’est démontrée chez les femmes qui buvaient environ de 3 à 6 verres par semaine – par rapport aux femmes qui ne buvaient pas. Et le risque augmentative façon beaucoup plus significative lorsque les femmes buvaient environ 2 verres par jour. La consommation d’alcool tôt dans la vie, soit de 18 à 40 ans, ansi que celle après 40 ans ont tous dates deux été associés à un risque accru de cancer du sein.   Références Chen WY, Rosner B, Hankinson SE, Colditz GA, Willett WC. « Moderate alcohol consumption during adult life, drinking patterns, and breast cancer risk. » JAMA. 2011 Nov... lire plus

Les 3 niveaux d’utilisation du livre Entre fourchette et baguettes

  Saviez-vous que les recettes et les conseils du livre « Entre fourchette et baguettes » peuvent s’appliquer de 3 façons différentes ? Laissez-moi vous présenter de quelle manière vous pouvez tirer profit au maximum des informations contenues dans ce livre.         Niveau 1 – Les recettes Tel qu’illustré dans le livre « Entre fourchette et baguettes », les différents peuples qui ont la plus grande longévité et la meilleure santé, respectent tous les mêmes principes alimentaires, même si les ingrédients de base sont différents. Ce sont ces principes qui sont illustrés concrètement par le biais des différentes recettes du livre.   Le premier niveau d’utilisation du livre consiste donc tout simplement à choisir les recettes selon vos goûts et envies. De cette manière, vous respecterez vous aussi les mêmes principes alimentaires et bénéficierez des mêmes bienfaits généraux.   Niveau 2 – Les Profils Chaque individu étant unique, l’alimentation la plus appropriée sera nécessairement en fonction de chaque constitution. Si vous désirez personnaliser ces recommandations à votre condition, vous pouvez utiliser votre propre PROFIL PERSONNEL  (voir page 233 et questionnaire page 631).   Votre PROFIL c’est la trame de fond qui préside à tout déséquilibre, il représente votre CONSTITUTION et la direction vers laquelle les symptômes s’exprimeront si l’équilibre est rompu.     Ainsi, connaître VOTRE PROFIL vous permet : de DÉTERMINER votre CONSTITUTION de PRÉVOIR les types de problèmes de santé ou les maladies dont vous pouvez être les plus susceptibles d’être atteints d’APPLIQUER des CORRECTIONS APPROPRIÉES dans votre alimentation et vos habitudes de vie pour PRÉVENIR LA MALADIE et JOUIR D’UNE EXCELLENTE SANTÉ   Les PROFILS permettent de résumer... lire plus

Oeufs et cancer de la prostate

Manger des oeufs peut augmenter le risque de mortalité du cancer de la prostate chez les hommes, selon une récente étude publiée dans le revue Cancer Prevention Research, une publication de l’Association Américaine de Recherche sur le Cancer. Erin L. Richman et ses collègues du département d’Épidémiologie et de Biostatistiques de l’Université de Californie à San Francisco ont écrits : «nous savions déjà que la consommation de viandes transformées et de viandes rouges augmentait le risque de cancer avancé de la prostate, et bien que les études sur l’alimentation et le cancer de la prostate sont relativement éparses, certaines données suggèrent que la consommation de volaille et d’oeufs peut également accélérer la progression de la maladie». Étude regroupant 27,607 hommes pendant 15 ans Pour valider ces informations, ils ont donc décidés de faire une étude utilisant les habitudes alimentaires de 27,607 hommes qui ont été suivis de 1994 à 2008 et qui n’avaient aucun cancer au début de cette période. Dans ce groupe, certains hommes ont développés un cancer de la prostate qui s’est propagé à d’autres organes et qui en sont décédés, ce qui a permis aux chercheurs d’évaluer d’examiner la quantité totale de viandes transformées, de viandes rouges, de volaille et d’oeufs en relation avec le risque de développer un cancer terminal de la prostate. Ils ont également analysé le taux de survie en relation avec la consommation de ces mêmes aliments après un diagnostic de cancer chez 3,127 de ces hommes, qui n’avaient aucun cancer au début de l’étude. La consommation de 2,5 oeufs ou plus par semaine augmente les risques de 81% Ils ont découvert... lire plus

Consommation de yogourt durant la grossesse et asthme infantile

La consommation de yogourt durant la grossesse a été associée à une augmentation de 60% des cas d’asthme infantile et de 80% des cas de fièvre des foins chez l’enfant. Les femmes enceintes qui mangent du yogourt peuvent augmenter le risque de développer de l’asthme chez leurs enfants selon une récente étude effectuée au Danemark. La consommation de yogourt faible en gras pendant la grossesse est directement liée au développement de l’asthme infantile, et la consommation de yogourt entier a été associée à la manifestation de la fièvre des foins chez les enfants plus âgés. La consommation de yogourt a été associée à une augmentation de 60 % de l’asthme et une augmentation de 80 % de la fièvre des foins, par rapport à une consommation nulle de yogourt. Les 61 912 femmes qui ont rempli le questionnaire alimentaire faisaient partie de l’étude Danish National Birth Cohort. Cette recherche a examiné la relation entre la consommation de lait et de yogourt chez les mères et l’apparition de l’asthme et de la rhinite allergique chez leurs enfants. Les résultats ont été présentés au Congrés de l’European Respiratory Society par Ekaterina Maslova, BS, BA, auteur principal et effectuant sa thèse de doctorat au Harvard School of Public Health à Boston au Massachusetts, s’appuyant sur les données du Centre de Programmation fœtale de l’institut Statens Serum de Copenhague au Danemark. Les chercheurs ont constaté que, comparativement aux femmes enceintes qui n’ont signalé aucune consommation de yogourt (même faible en gras), les femmes qui en mangeaient  au moins une fois par jour pendant la grossesse avaient des enfants avec un risque accru d’asthme... lire plus

Prévenir la dépression saisonnière

Le trouble affectif saisonnier est causé par le manque de lumière. En effet, comme tous les animaux, nous sommes sensibles à la quantité de lumière qui dépend de la saison. Quand on manque de lumière, le cerveau l’enregistre et cela nous affecte de plusieurs manières.     À TITRE DE COMPARAISON : En été, par une journée d’été ensoleillée nous recevons de 50 000 à 100 000 lux En hiver, par une journée d’hiver ensoleillée, nous captons de 2 000 à 10 000 lux Et à l’intérieur, nous avons de 100 à 500 lux Comment la lumière affecte-t-elle notre cerveau ? La luminosité affecte l’humeur par son action sur les rythmes circadiens (rythmes biologiques, alternance jours / nuits) et par son influence sur la production de plusieurs substances régularisant l’humeur (mélatonine, sérotonine, dopamine etc). Quels sont les symptômes de la dépression hivernale ? Ils apparaissent d’octobre à mars, mais surtout de novembre à janvier. Ils disparaissent progressivement au printemps ou spontanément dès le retour du soleil. Plus grand besoin de dormir, baisse d’énergie et fatigue chronique, Sensation de tristesse, perte d’intérêt et manque d’initiative, Troubles de concentration doublés d’irritabilité, Baisse de la libido, Augmentation de l’appétit, ou besoin d’absorber des sucreries ou des féculents en quantité supplémentaire à la normale   5 ASTUCES POUR ÉVITER LA DÉPRESSION SAISONNIÈRE  Nos astuces pour être mieux dans sa tête et dans son corps et chasser le blues hivernal. 1. Prenez des bains de lumière naturelle ! Prendre l’air au moins 1 heure par jour et un peu plus longtemps les jours gris, même durant l’hiver. L’éclairage d’intérieur, qui reproduit très mal le spectre lumineux du soleil, est loin d’être aussi bénéfique que la lumière extérieure. Laisser... lire plus

Elixir de Poire pour le Système Immunitaire

Le jus de poires amène une touche toute spéciale à cet élixir. En plus de renforcer le système immunitaire, il aide à réduire la pression artérielle et le taux de cholestérol sanguin tout en aidant à soulager les douleurs inflammatoires et à conserver le calcium, réduisant le risque d’ostéoporose. Mais par-dessus tout, c’est un vrai délice !   DONNE 2 PORTIONS  INGRÉDIENTS 1 T jus de poire 250 ml 2 oranges épluchées 1 banane épluchée PROCÉDURE Combiner tous les ingrédients au mélangeur. Servir... lire plus

Croustade aux Pommes

Croustade aux Pommes Réconfortante à souhait, la croustade aux pommes se décline de milles manières et chacun possède sa version personnelle. Cette croustade aux pommes (Croquant d’avoine aux Pommes dans le livre Entre fourchette et baguettes) délicatement parfumée à l’érable et à la cardamome saura certainement ravir les plus gourmands. Elle convient à chaque profil et est parfaitement appropriée pour contrer la déprime saisonnière de l’automne. La quantité de sucre et d’huile peut être réduite au minimum.    DONNE 8 PORTIONS ( PROFILS : VENT, FEU, HUMIDITÉ ET SATTVIQUE ) 5 from 1 reviews Croustade aux Pommes   IMPRIMER PRÉPARATION 10 mins CUISSON 45 mins TEMPS TOTAL 55 mins   Cette croustade délicatement parfumée à l’érable et à la cardamome saura ravir les plus gourmands. La quantité de sucre et d’huile peut être réduite au minimum. Elle ne possède qu’un seul défaut. Si vous y laissez une cuillère à proximité, elle semble disparaître toute seule... Source: Michel Jodoin Ac PhD Portions: 8 portions INGRÉDIENTS 3 à 4 grosses pommes coupées et aspergées de jus de citron 1⁄4 tasse (45 ml) de sirop d’érable 1⁄2 c thé (2,5 ml) de cannelle 1 c à table (15 ml) de sucre brun non-raffiné (ex. turbinado, demerara) 1⁄4 c à thé (1 ml) de cardamome 2 c à table (30 ml) de jus de pomme 2 c à thé (10 ml) de fécule de maïs Garniture 1 tasse (250 ml) de flocons d’avoine ou multigrains 1⁄2 tasse (125 ml) de farine complète 1 c à thé (5 ml) de cannelle 1⁄2 tasse (125 ml) de noix de Grenoble hachées 2 c à table (30... lire plus

Aliments et sommeil

Ce que vous mangez affecte la qualité de votre sommeil. L’une des clés pour une nuit calme et réparatrice est de calmer l’activité du cerveau plutôt que de l’exciter. Certains aliments contribuent à le calmer, d’autres à le stimuler. On peut les classer en «aliments calmants» et en «aliments stimulants». Les «aliments calmants» sont les aliments contenant du tryptophane (le tryptophane est l’un des acides aminés que nous consommons via l’alimentation) car le tryptophane est l’acide aminé qu’utilise l’organisme pour produire la sérotonine, ce fameux neurotransmetteur qui ralentit l’activité nerveuse afin que le cerveau soit moins agité. Les «aliments stimulants» sont au contraire, ceux qui stimulent la production des neurotransmetteurs qui animent et excitent le cerveau. Aliments calmants Aliments stimulants aliments contenant du tryptophane ceux qui stimulent la production des neurotransmetteurs qui animent et excitent le cerveau Le tryptophane est un précurseur des substances nécessaires au sommeil, soit la sérotonine et la mélatonine. Ceci veut dire que le tryptophane est le matériau de base qu’utilise le cerveau pour produire ces neurotransmetteurs relaxants. Pour que le sommeil soit possible, il faut que les quantités de sérotonine et de mélatonine soient suffisantes. Pour favoriser le sommeil, il faut donc augmenter la quantité de tryptophane disponible au cerveau, soit en consommant des aliments qui en contiennent ou en favorisant son accès aux cellules nerveuses. D’un autre côté, les nutriments qui rendent le tryptophane moins disponible au cerveau vont perturber votre sommeil. La consommation de glucides (fruits et légumes, céréales entières, pains et riz complets, légumineuses) permet au tryptophane d’être disponible au cerveau. Un repas riche en bons glucides (voir Entre fourchette et... lire plus

Sirop Tonique du Système Immunitaire

Il est d’usage courant en Asie de se préparer à la saison froide, en consommant des formules toniques à base de plantes pour assurer le fonctionnement optimal du système immunitaire. Cette formule de Michel Jodoin acupuncteur et herboriste a été créé pour maximiser le fonctionnement du système immunitaire et profiter d’un hiver en santé !   DONNE 1,5 LITRE  INGRÉDIENTS 1 contenant de Ginseng de Jilin 1250 ml (5 tasses) d’eau 150 ml (2/3 tasse) de sirop Nin Jiom 150 ml (2/3 tasse) de jus d’ananas PROCÉDURE Faire bouillir l’eau, ajouter le ginseng et laisser mijoter à feu doux 5 minutes. Retirer du feu et ajouter le sirop et le jus d’ananas. Garder au réfrigérateur. Prendre 1 fois le matin, à jeûn. POSOLOGIE Adultes Enfants de 7 à 12 ans Enfants de 2 à 6 ans Pour un adulte, prendre 30 à 60 ml 1 x par jour Pour les enfants de 7 à 12 ans, prendre 30 ml 1 x par jour Pour les enfants de 2 à 6 ans, prendre 15 ml 1 x par jour CONTRE-INDICATIONS Ce sirop est déconseillé aux femmes enceintes, aux jeunes enfants de moins de 2 ans et aux personnes diabétiques. COMMANDES POSTALES (CANADA UNIQUEMENT) Vous pouvez cliquer sur le bouton « Acheter » pour commander du Ginseng de Jilin par la poste. Nous ne pouvons pas envoyer de sirop Nin Jiom par la poste car le risque de bris est trop élevé, mais vous le retrouverez facilement en pharmacie, dans les magasins d’aliments naturels ainsi que dans les magasins du quartier... lire plus

Produits laitiers et système immunitaire

Si vous souffrez d’allergies saisonnières, de rhumes fréquents, de sinusites, de bronchites ou d’otites à répétition, il peut être avisé de considérer le rôle des produits laitiers dans votre alimentation. Tous les produits laitiers, y compris le fromage, le yogourt et la crème glacée peuvent non seulement augmenter vos symptômes de congestion, mais également maintenir votre organisme plus sensible à son environnement. Les produits laitiers, y compris le lait, la crème, le beurre, le fromage, la crème glacée et le yogourt, ont traditionnellement été mangés dans des pays nordiques ou les régions montagneuses. Étant une source importante de substances nutritives, leur teneur élevée en matières grasses permettait de réchauffer et de protéger l’organisme du froid. Dans le reste du monde, la plupart des personnes sont allergiques au lait et aux produits laitiers. En Asie, plus de 80 % de la population a une intolérance au lactose, ainsi que 60 % des Méditerranéens et 70 % des Africains de race noire. Dans la société moderne, la consommation de produits laitiers produit généralement un excès de mucus qui engorgent le système immunitaire et favorisent les allergies, les propensions aux rhumes et aux grippes, les problèmes de sinus, d’asthme, ainsi que des problèmes intestinaux comme le Candida , certaines formes d’infertilité, l’athérosclérose et les maladies du coeur, les kystes et tumeurs, particulièrement ceux du sein et de la prostate. La caséine, protéine principale présente dans les produits laitiers, favorise la formation de mucus dans votre organisme. Elle peut également faire épaissir le mucus déjà présent dans vos sinus, votre nez, vos oreilles, vos bronches ou même dans n’importe quelle partie de l’organisme.... lire plus

Crème de Tomates Gourmande

Une soupe gourmande et généreuse aux accents de soleil, inspirée de celle que l’on retrouve chez Olive & Gourmando à Montréal. DONNE 3-4 PORTIONS (PROFILS : VENT, HUMIDITÉ) Ingrédients 1 c à s huile d’olive 15 ml 1 oignon émincé 1 boîte de tomates San Marzano ou Aurora de 28 oz 796 ml San Marzano ou Aurora 1 c à t sucre ou sirop d’érable 5 ml ½ T pancetta ou jambon en dés 125 ml ( facultatif ) 1 carotte en dés 1 courgette en dés 1 branche de céleri en dés ¼ T vin blanc 60 ml 1 T bouillon de légumes 250 ml ¼ T crème 15% (facultatif) 60 ml 1 T petites pâtes cuites 250 ml 1 c à s zeste de citron 15 ml ½ T persil plat haché très fin 125 ml ¼ T noix de pin rôties 60 ml sel et poivre frais moulu ¼ T parmesan râpé parmeggiano reggiano 60 ml Procédure Dans une sauteuse, chauffer l’huile à feu moyen et faire revenir l’oignon 2 à 3 minutes. Ajouter les tomates et le sucre. Couvrir et cuire 5 minutes. Passer au mélangeur jusqu’à ce que le tout soit lisse. Réserver. Faire revenir la pancetta, la carotte, la courgette et le céleri dans un peu d’huile pendant 5 minutes. Déglacer avec le vin blanc et laisser réduire pendant environ 2 minutes. Ajouter le bouillon, couvrir et mijoter à feu doux pendant 5 minutes, jusqu’à ce que les légumes soient tendres. Ajouter les légumes à la purée de tomates, puis incorporer la crème, les pâtes, le zeste de citron, le persil plat et les noix de pin. Rectifier l’assaisonnement, verser dans des bols et parsemer de parmesan râpé. Servir avec un... lire plus

Caponata Sicilienne

La Caponata est la version sicilienne de la ratatouille française. Elle se mange en entrée ou en accompagnement. Comme beaucoup de recettes, sa composition diffère un peu suivant les régions où elle est servie. Mais par contre, elle se mange généralement à la température de la pièce. Elle goûte les vacances sous le soleil de Sicile.   DONNE 4 À 6 PORTIONS ( PROFIL : VENT ) INGRÉDIENTS 4 c à s huile d’olive 45 ml 1 poivron rouge coupé 1 poivron jaune coupé 2 oignons émincés 2 branches de céleri coupées 2 grosses aubergines ou 3-4 petites en petits cubes ½ boite de tomates italiennes 12-15 olives vertes ou noires dénoyautées et coupées en deux 2 c à s câpres rincées 30 ml 3 c à s noix de pin 45 ml 1/3 T eau 80 ml 2 c à s vinaigre balsamique 30 ml 2 c à t sucre ( facultatif ) 10 m 1 c à s huile d’olive extra-vierge 15 ml PROCÉDURE Chauffer 2 c à s ( 30 ml ) d’huile d’olive. Cuire les poivrons et l’oignon pendant 5 minutes. Ajouter le céleri et le faire revenir quelques minutes. Ajouter l’autre 2 c à s ( 30 ml ) d’huile puis les aubergines et cuire quelques minutes. Ajouter les tomates, les olives, les câpres et les noix de pin. Cuire 5 minutes. Ajouter l’eau, le vinaigre balsamique et le sucre. Cuire 30 minutes. Ajouter 1 c à s ( 15 ml ) d’huile d’olive extra-vierge avant de... lire plus

Pizza aux Épinards

Il n’y a qu’en Amérique que l’idée d’une pizza sans fromage semble surprenante… DONNE 6 À 8 PORTIONS ( PROFIL : VENT ) INGRÉDIENTS 2 c à s huile d’olive 30 ml 4 oignons tranchés Sauce Marinara Classique p. 412 ou ½ boîte de tomates Aurora 1 T olives noires tranchées 250 ml ½ T tomates séchées à l’huile 125 ml 1 paquet d’épinards frais 1 recette de pâte à pizza p. 430-432 réduction de vinaigre balsamique PROCÉDURE Chauffer 1 c à s ( 15 ml ) d’huile. Faire revenir les oignons à feu moyen pendant 2 minutes. Réduire le feu et cuire jusqu’à brunissement, environ 15 minutes. Pendant ce temps, rouler la pâte dans une tôle à biscuits rectangulaire, ou diviser en 4 pizzas de 10’’. Répandre la sauce tomate, ajouter les oignons, les olives et les tomates séchées. Cuire à 500 °F ( 260 °C ) pendant 10 minutes, la croûte doit être pratiquement cuite, mais pas complètement. Retirer du four. Asperger un peu d’huile d’olive sur les épinards et les répandre sur la pizza. Remettre au four pendant 2 minutes, le temps que les épinards cuisent. Asperger de réduction de vinaigre balsamique juste avant de... lire plus

Tarte aux Fruits aux baies de Goji

Le Goji ( Gou Qi Zi ) est le nom commercial de la baie du Lycium chinense, originaire de Chine et du Tibet. Il se présente sous la forme d’un petit fruit rouge ressemblant à une petite cerise allongée. Depuis des millénaires, les baies de Goji sont consommées en Asie et sont réputées, pour leurs nombreuses propriétés, notamment comme source d’énergie et de vigueur sexuelle. Elles ont toujours fait partie de nombreuses formules de plantes médicinales chinoises. Aujourd’hui, l’Occident apprend à les redécouvrir à grand coup de publicité. Relativement riche en vitamines, en minéraux et en oligo-éléments, la baie est souvent présentée comme un « superfruit », car c’est une très importante source d’antioxydants avec une très importante proportion de caroténoïdes. Les baies de Goji permettent de renforcer les défenses immunitaires ( propriétés anti-inflammatoires ), de faire baisser la tension artérielle, le taux de cholestérol et de sucres dans le sang, d’améliorer l’assimilation du calcium, et de soulager le foie. Le Goji est présenté comme pouvant être utile dans les cas de fatigue, de faiblesse immunitaire, d’hypertension, d’infection urinaire, d’excès de cholestérol, et de prévention des troubles oculaires. Certains chercheurs estiment que cette baie fait partie des aliments qui pourraient retarder le vieillissement cellulaire. DONNE 1 TARTE ( PROFILS : FEU, HUMIDITÉ ET SATTVIQUE ) INGRÉDIENTS 1 ½ T eau 375 ml 1 T abricots séchés 250 ml ½ T baies de Goji 125 ml 4 c à s jus d’orange 60 ml 1 c à s jus de citron 15 ml ½ T noix Grenoble moulues 125 ml ½ T noix de Macadam 125 ml moulues ½ T pacanes moulues 125 ml ½ T flocons d’avoine 125 ml 8 dattes dénoyautées 3 c à... lire plus

Asperges Gratinées Aux Pistaches

Les gratins sont toutes les préparations qui nécessitent un passage au four ou au gril pour terminer la coloration et la cuisson de la surface. Obtenu à partir de gruyère ou de fromage, on peut aussi le remplacer par un mélange d’herbes, de noix ou de mie de pain. Cette recette de gratin s’applique à tous les légumes. Remplacer les noix par de la chapelure supplémentaire et omettre le gingembre pour un goût plus « traditionnel ». DONNE 4 PORTIONS ( PROFILS : VENT, FEU, HUMIDITÉ ET SATTVIQUE ) INGRÉDIENTS 1 ½ livre asperges fraîches 750 g vaporisateur d’huile d’olive jus de citron sel et poivre 3 c à s chapelure 45 ml 3 c à s pistaches moulues 45 ml ½ c à t gingembre moulu 2,5 ml 1 c à t zeste de citron 5 ml 1 c à s huile 15 ml pincée de sel PROCÉDURE Couper la partie dure des asperges. Cuire à la vapeur juste pour attendrir. Placer dans un plat à gratin allant au four, vaporiser légèrement d’huile, de jus de citron, de sel et de poivre. Mélanger la chapelure, les pistaches, le gingembre, le zeste de citron, l’huile et le sel. Répandre uniformément sur les asperges. Placer sous le gril du four environ 2 minutes pour bien... lire plus

Le saumon d’élevage, un choix-santé ?

La consommation de poisson a souvent été recommandée pour son action anti-inflammatoire dans l’organisme. Cependant ce ne sont pas toutes les variétés de poisson qui amènent les mêmes bénéfices. Plus l’industrialisation et la pollution de notre alimentation augmentent, et plus il devient difficile de faire des choix judicieux. Voici les 3 grandes catégories à éviter :   1. Les grands poissons. La consommation des grands prédateurs devrait être évitée ; le thon blanc, le maquereau royal et le requin sont toutes des espèces dont le taux de mercure est plutôt alarmant. Les enfants et les femmes enceintes devraient impérativement s’en abstenir. 2. Les poissons riches en omega-6 (donc pro-inflammatoires). Le tilapia est l’un des poissons d’élevage le plus consommé en Amérique du Nord. Il est facile et rapide à produire et relativement peu coûteux, ce qui en fait un produit de choix pour l’Industrie agro-alimentaire. Cependant, il est très pauvre en oméga-3 et contient des niveaux très élevés d’oméga-6 favorisant le processus inflammatoire aux vaisseaux sanguins, au coeur, au poumon, aux articulations, à la peau ainsi qu’au tube digestif. 3. Le saumon d’élevage. Également appelé Saumon d’Atlantique que l’on retrouve généralement dans les épiceries, les poissonneries et les restaurants. Après avoir créé une demande pour le saumon, l’industrie agro-alimentaire nous fournit un produit dénaturé comparativement au saumon sauvage. Bien qu’étant beaucoup moins cher, le saumon d’élevage est très pauvre en oméga-3 et contient des résidus d’antibiotiques et autres médicaments utilisés pour traiter et prévenir les maladies dans les piscines d’élevage ou les enclos en pleine mer. De plus, des niveaux inquiétants de PBC et d’autres contaminants se retrouvent dans... lire plus

Gardez vos os en forme durant l’été

La plupart des gens savent que le calcium est important pour maintenir des os solides, voilà un message que l’industrie laitière proclame depuis des années pour encourager la consommation de lait. Cependant, saviez-vous qu’il n’y a pas vraiment d’évidences qui démontrent que la consommation de lait de vache favorise la santé des os ? C’est pourtant vrai. Les pays qui consomment la plus grande quantité de produits laitiers sont également ceux dont le taux d’ostéoporose et de fractures de la hanche sont les plus élevés. Parallèlement à cela, l’ostéoporose est virtuellement inexistante chez les populations qui ne consomment aucun produits laitiers. Une étude récente publiée dans le British Medical Journal a démontré que les personnes qui consommaient les plus grandes quantités de calcium, soit près de 1,200 mg par jour, n’avaient aucune réduction de fractures ou d’ostéoporose. Bien que le calcium soit important, ce n’est pas le seul composant important pour la santé des os. Le rôle du calcium est de produire des os solides, mais la vitamine C et la vitamine D entre autres substances, sont également essentielles. La vitamine C est indispensable à la formation du tissu osseux. La vitamine D permet de régulariser l’absorption du calcium. Ainsi, focaliser le problème de l’ostéoporose sur un seul nutriment sans avoir une vue d’ensemble des autres nutriments en cause amène une explication limitée du phénomène. Voici 5 moyens pour vous assurer d’une bonne santé osseuse cet été: 1. Prenez du soleil. Il ne suffit que de 15 à 30 minutes de soleil chaque jour pour absorber suffisamment de vitamine D. Si cela ne vous est pas possible, optez pour... lire plus

64,000 cas de cancer colorectal pourraient être évités chaque année…

Soixante-quatre mille (64,000) cas de cancer colorectal pourraient être évités chaque année juste en amérique du nord, en évitant la viande rouge (boeuf, porc, agneau) et les viandes transformées (jambon, charcuteries ect) Voilà ce qu’affirme le Fond de Recherche International sur le Cancer (World Cancer Research Fund/American Institute for Cancer Research (WCRF/AICR) dans son dernier rapport d’analyse déposé le mois dernier. Ce rapport représente l’analyse la plus complète à ce jour de la relation entre l’alimentation et le cancer. Les résultats de ce rapport sont consistants avec ceux publiés en 2007, qui démontraient hors de tout doute que la consommation de viande rouge et de viande transformée accroît l’incidence du cancer colorectal de manière évidente. Alors que les fibres alimentaires semblaient être un facteur de réduction des risques du cancer colorectal dans le rapport de 2007, le présent rapport conclut également hors de tout doute qu’elles réduisent l’incidence de cancer. Le rapport démontre que la consommation de viandes transformées, incluant le jambon, le bacon, les hot-dogs et les charcuteries, représente un risque 2 fois plus élevé que la consommation de viande rouge. Autant la consommation de viande rouge que de viandes transformées affectent de façon considérable la santé gastro-intestinale. Une autre étude récente démontre que les hommes qui consomment une alimentation riche en protéines, et en matières grasses ont beaucoup moins d’agents protecteurs anti-cancer dans le sang, couplé d’une augmentation significative de métabolites prédisposant à la formation des cancers, comparé à ceux dont la diète est principalement végétale et faible en gras. Le cancer colorectal est le troisième cancer le plus répandu dans le monde. Il y a maintenant... lire plus

Article sur 20Minutes.fr – Les "superfruits"

  Article de Anabelle Gentez dans 20minutes.FR         VACANCES – Le salut viendra-t-il de notre assiette?… Des fruits aux noms étranges envahissent nos assiettes depuis quelques années: Acerola, goji, ou Açaï, ces «superfruits» seraient de vrais élixirs de jeunesse grâce à leur concentration très élevée en antioxydants naturels. On en trouve aujourd’hui sous de nombreuses formes: en jus ou en smoothies, dans la cosmétique, et même récemment dans les boissons industrielles qui ont senti là un excellent argument de vente. Nous avons interrogé deux spécialistes de la nutrition pour confronter leur point de vue sur le phénomène. Qu’est ce qu’un « superfruit » ? Les superfruits ont une signature nutritionnelle particulière, ils sont très riches en antioxydants, en fibres et en vitamine C. «Ce sont des fruits riches en polyphénols, de puissants anti-oxydants qui confèrent leur couleur aux fruits» nous indique Guy Roulier, naturopathe à Angers et spécialiste des apports nutritifs des fruits et légumes. Mais selon Michel Jodoin, auteur du livre «Entre fourchette et baguettes: plaisir et sagesse au menu» un «superfruit» est avant tout une invention marketing venue des Etats-Unis qui a pour but de «promouvoir l’utilisation de certains fruits rares comme éléments de base ou ingrédients pour l’industrie des aliments fonctionnels». Pour y voir plus clair, des Américains ont établi l’indice ORAC, qui classe les aliments selon leur pouvoir antioxydant. Les baies rouges remportent haut la main la compétition, et la médaille d’or revient à la baie d’Açaï, venue tout droit d’Amazonie. Mais notre champion français le cassis, et aussi les fraises, les mûres et autres fruits rouges de nos contrées sont souvent... lire plus

Un seul repas gras peut affecter vos artères

Un seul repas contenant des matières grasses affecte la santé de vos artères. Une étude de Paul J. Nestel publiée dans le Journal of the American College of Cardiology s’est penché sur le rôle d’un repas riche en matières grasses sur l’élasticité des artères. Cette étude a démontré une réduction de 27% de l’élasticité des artères après un seul repas composé d’un sandwich au jambon et au fromage, d’un verre de lait et d’une boule de crème glacée. Ces résultats ont été comparés avec un groupe témoin dont le repas était composé de pain entier, céréales, fruits et légumes et dont l’apport en matières grasses représentait 10% du nombre total de calories. Aucune réduction de l’élasticité vasculaire n’a été démontrée chez le groupe témoin. L’élasticité des vaisseaux sanguins représente la facilité avec laquelle les parois des vaisseaux peuvent se modifier en fonction des changements de pression artérielle à chaque battement cardiaque. Le durcissement (perte d’élasticité) des artères augmente la pression sanguine et est un des facteurs responsable de l’hypertension. C’est la pression systolique (le chiffre supérieur qui est déterminé lors de la prise de la tension artérielle) qui est le plus affecté par la perte d’élasticité des vaisseaux sanguins. Le durcissement des artères engendre également un plus grand risque de maladies coronariennes et d’attaques cardiaques. Des études similaires ont été effectués au début des années 1950. (2) Elles ont démontré que la consommation de matières grasses ralentissait considérablement la circulation sanguine. Ainsi, avant le repas contenant des matières grasses, les cellules sanguines circulent librement, leur membrane extérieure se repoussant mutuellement. Après le repas, les membranes cellulaires sont gorgées de... lire plus

Arthrite et alimentation

Les effets d’une alimentation végétale faible en gras chez des patients souffrant d’arthrite rhumatoïde a été publié dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine. Les patients recevant ce type d’alimentation ont vu leur condition s’améliorer significativement avec une réduction importante des douleurs en moins de 4 semaines.   © 2013 Tous droits réservés. Extrait du livre : «GUÉRIR, une bouchée à la fois», de Michel Jodoin AC PhD Éditions Li Shi Zhen. (à paraître) Les problèmes d’arthrite inflammatoire sont ceux qui réagissent le plus favorablement aux modifications alimentaires. Mais ces bénéfices ne sont pas limités à cette seule maladie. Le lupus érythémateux disséminé, l’arthrite psoriasique, la spondylite ankylosante, la goutte ainsi que d’autres formes d’arthrite non-spécifique obtiennent des améliorations dès les premières semaines de changement alimentaire. L’approche alimentaire utilisée pour la majorité des problèmes arthritiques est basée sur les produits végétaux comme le riz, les pommes de terre, les patates douces, le maïs, les pains et pâtes, ainsi que les fruits et les légumes. Si aucune amélioration est notée au cours des 4 premières semaines, alors certaines céréales (comme le blé et le maïs) sont retirés. En dernier recours, les patients sont traités avec la «diète d’élimination» qui inclut strictement des aliments qui sont le moins susceptibles d’activer l’arthrite et la réponse immunitaire. Présentation Des millions de gens souffrent de douleurs, de raideurs ou d’enflures articulaires causés par l’arthrite. Le mot «arthrite» signifie littéralement inflammation des articulations, le suffixe «ite» désignant «inflammation» tout comme dans les mots sinusite (inflammation des sinus) et bronchite (inflammation des bronches). On peut penser que l’arthrite est une maladie des articulations qui affecte seulement... lire plus

Quand l’estomac brûle…

Le revêtement de l’estomac et de la première partie de l’intestin-grêle (le duodénum) possèdent une barrière protectrice qui empêche les puissants acides de l’estomac et les enzymes d’abimer nos propres tissus. Un ulcère apparaît lorsque les mécanismes de défense du revêtement de l’estomac ont failli à leur tâche, il s’ensuit alors une brèche ou un «cratère» dans la paroi de l’estomac. L’ulcère persiste lorsque les dommages excède la capacité naturelle de l’estomac à guérir. L’approche utilisée est alors de minimiser l’apport de substances irritantes dans l’estomac ainsi que d’améliorer le rendement de son revêtement protecteur. Les trois causes de l’ulcère: l’acidité, les médicaments et l’Helicobacter Pylori. Pendant longtemps les causes de l’hyperacidité gastrique et de l’ulcère sont demeurés mystérieuses. Les traitements populaires au-début des années 1970 consistait en prise d’anti-acides et de produits laitiers crémeux. Cependant, les recherches n’ont démontrés aucune amélioration avec la consommation de produits laitiers. (1) Aussi surprenant que cela puisse paraitre, la production d’acide gastrique est plutôt augmentée par la consommation de produits laitiers. (1) Les protéines et le calcium stimulent la production d’acides. De plus, on a démontré que des patients Britanniques et Américains traités avec cette approche pour des ulcères d’estomac, avaient développé de 2 à 6 fois plus de crises cardiaques et d’accidents cardiovasculaires à la fin d’une année, comparativement à ceux qui n’avaient pas suivis le traitement à base de produits laitiers. (2) Les gras saturés et le cholestérol des produits laitiers étant les principaux facteurs ayant provoqués ces résultats. On sait maintenant que les trois causes principales des ulcères d’estomac sont l’acidité, la médication et la bactérie H. Pylori. Cependant,... lire plus

Tofu Ma Po

Le Tofu Ma Po est une recette populaire qui vient de la province de Sichuan. Elle est généralement très épicée, mais vous pouvez décider de réduire ou même d’omettre la quantité de piments utilisés. Le mot Ma vient de « mazi » qui fait référence à une personne défigurée par la variole. Po se traduit par « vieille femme ». Sous la dynastie Qing ( 1644-1911 ), il y avait, à une certaine époque, dans la ville de Chengdu, une boutique où l’on vendait du tofu et qui était tenue par une femme dont le visage était marqué par la variole. La réputation de sa recette lui attira de nombreux clients et le nom de cette femme lui resta attaché ! DONNE 3 À 4 PORTIONS ( PROFILS : VENT ET HUMIDITÉ ) INGRÉDIENTS 1 c à s huile de canola 15 ml 1 gousse d’ail haché 1 tranche gingembre, émincé ½ oignon moyen, coupé 1-2 piments forts séchés ( facultatif ) 2⁄3 T granules de soya 160 ml réhydratés dans 2/3 T de bouillon 2-3 carrés tofu chinois en cubes de ½ pouce ( 1 cm ) 2 c à s fèves noires salées 30 ml ( facultatif ) 1 c à t sucre (facultatif) 5 ml 3 c à s sauce aux huîtres 45 ml pincée de poivre blanc 1 c à s fécule de maïs, 15 ml délayée dans ¼ T ( 60 ml ) de bouillon 1 c à t huile de sésame rôtie 5 ml 2 oignons verts émincés PROCÉDURE Chauffer l’huile à feu vif dans une poêle de grandeur moyenne, faire revenir l’ail haché, le gingembre, les oignons, et les piments forts séchés pendant 2 à 3 min. Réduire le feu à moyen, ajouter les protéines de soya en granules et... lire plus

Article sur le site web Cuisine du Québec.com

Les Éditions Li Shi Zhen Nombre de recettes : 440 Nombres de pages : 696 ISBN : 9781426950421 Livre français Acheter sur amazon.ca Résumé Un tour du monde gourmand (Japon, Chine, Inde, Vietnam, Thaïlande, Crête, Grèce, Italie et Provence) des plus grandes traditions alimentaires favorisant la vitalité, la longévité et la santé optimale. De ces traditions culinaires très différentes, l’auteur a réussi à en tirer le point commun, qu’il met à disposition de tous. Il en propose une explication, un guide pratique et plus encore : plus de 440 recettes pour apprendre à mieux manger et parvenir à une meilleure santé. À retenir -Recommandations alimentaires en fonction des plus grandes recherches nutritionnelles. Notes biographiques Michel Jodoin est acupuncteur depuis près de 30 ans, il a été formé en diététique et en herboristerie orientale. Il a étudié les habitudes alimentaires des peuples ayant l’espérance de vie la plus longue, jouissant d’une excellente santé et d’une exceptionnelle vitalité. Il en résulte ce... lire plus

Article de Solveig Darrigo-Dartinet, nutritionniste en France

Encore un livre de conseils pour nous dire comment mieux s’alimenter me direz-vous ! Oui, mais l’objectif affiché est de prolonger son espérance de vie, de jouir d’une excellente santé et d’une exceptionnelle vitalité.     Dans cet ouvrage, Michel Jodoin, acupuncteur, herboriste et praticien spécialiste de la médecine chinoise nous incite à réfléchir sur notre envie d’améliorer et de préserver notre santé. Pour cela, il a étudié les traditions alimentaires des peuples ayant la plus grande longévité et le plus faible taux de maladies cardiovasculaires, de cancers et de maladies dégénératives. Ces peuples se divisent en 2 groupes : l’Asie (Japon, Chine, Inde, et sud-est asiatique) et la Méditerranée (Crète, Grèce, Italie et Provence française). Malgré leur géographie très éloignée, les traditions culinaires de ces peuples ont pourtant des points en commun ayant prouvés leur efficacité. Les habitudes alimentaires qui les rapprochent sont essentiellement basées sur une grande variété de produits frais, peu ou pas de produits raffinés et transformés, des légumes et fruits en quantité en respectant les saisons, des légumineuses et céréales, peu de protéines animales, beaucoup de poissons, peu de sucres ou desserts. En parallèle, ils pratiquent une activité physique modérée mais régulière, s’accordent des temps de détente pour lutter contre le stress et ont un réseau social et familial très développé. Par contre, nous apprenons que nous, les occidentaux, ne consommons pas assez de micronutriments (vitamines, sels minéraux et composés phytochimiques). Comme nous sommes tous différents, nos besoins pour retrouver un équilibre s’avèrent différents concernant la nourriture et le style de vie. L’auteur nous propose donc de déterminer quel est notre profil personnel et... lire plus

Article France Soir – Les meilleurs habitudes alimentaires dans le monde

Dans son livre « Entre fourchette et baguettes », Michel Jodoin PhD illustre comment un régime riche en fruits et légumes éloigne maladies cardiaques et accidents vasculaires.       Quel est le point commun entre la Crète et l’île japonaise d’Okinawa ? Une espérance de vie en bonne santé record grâce, notamment, à un régime diététique qui fait la part belle aux végétaux. Mais ces pays ne sont pas les seuls à présenter des habitudes nutritionnelles remarquables. Michel Jodoin, acupuncteur et praticien de médecine traditionnelle chinoise, a étudié les coutumes alimentaires des peuples présentant le plus faible taux de maladies cardiovasculaires, dégénératives et autres cancers, pour en faire un ouvrage (*) étayé de recherches nutritionnelles et épidémiologiques. Petite sélection des cuisines les plus saines. La Crète Les Crétois présentent le plus bas taux de mortalité lié aux maladies cardiaques grâce à leur « régime méditerranéen ». Celui-ci a commencé à être reconnu vers le milieu des années 1950 lors d’une étude sur la mortalité par maladies graves à travers le monde : durant une quinzaine d’années, 13.000 personnes âgées de 40 à 59 ans ont été suivies. Conclusion : la Crète s’est fait remarquer avec, sur cet échantillon, 3,8 % de décès par maladie coronarienne, alors que la Finlande affichait un taux record de 79,2 % et les Etats-Unis 77,3 %. Les chercheurs ont alors compris que les pays consommant des végétaux, des céréales, des légumineuses et du poisson présentaient le moins de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires, au contraire de ceux qui privilégiaient la viande rouge et les aliments riches en graisses saturées. Okinawa Obésité, cancers, ostéoporose, attaques cérébrales,... lire plus

Article L’Oeil Régional – S’inspirer de la cuisine outremer

S’inspirer de la cuisine outremer Vincent Guilbault L’Œil Régional – 5 mars 2011 Actualité > Santé       L’espérance de vie des Japonais reste la meilleure dans le monde; les taux de cancer en Inde sont très bas; le stress et les maladies cardio-vasculaires sont presque totalement absents chez les Méditerranéens. Peut-être que les Nord-Américains pourraient profiter des conseils de ces peuples? Le Belœillois Michel Jodoin, acupuncteur depuis 30 ans et spécialiste en diététique et en médecine orientale, a réuni les deux grandes visions méditerranéenne et asiatique de la santé alimentaire dans un même livre. Par des études, mais aussi par ses nombreux voyages en Asie et dans la région méditerranéenne, il s’est intéressé à ce que l’on trouvait dans l’assiette de ces peuples modèles. «Même si les populations de ces deux traditions mangent des aliments différents, leur régime de vie favorise une meilleure santé, une diminution de certains cancers et une plus grande espérance de vie», souligne l’auteur. En comparaison, il rappelle que chez les populations nord-américaines, on retrouve 10 fois plus de maladies cardiovasculaires, cinq fois plus de cancer du sein et trois fois plus de cancer de la prostate que dans certains pays comme le Japon. Orient contre Occident Après plus de 10 ans de travail, de recherche et d’étude, M. Jodoin a découvert une série de principes généraux qui gouvernent l’alimentation et les habitudes de ces deux populations (voir autre texte). Ces principes se retrouvent dans son livre Entre fourchettes et baguettes, Plaisir et sagesse au menu, une «bible alimentaire» de plus de 600 pages qui présente au-delà de 440 recettes inspirées de ces deux... lire plus

Un livre dévoile les meilleures habitudes alimentaires dans le monde

Un tour du monde gourmand des plus grandes traditions alimentaires favorisant la vitalité, la longévité et la santé optimale. (Groupe CNW/Éditions Li Shi Zhen – Jodoin Michel) Quel est le point commun entre un plat typiquement Provençal et un repas Japonais sur la santé ?   MONTRÉAL, le 28 févr. /CNW Telbec/ – Entre Fourchette et Baguettes – plaisir et sagesse au menu », paru aux Éditions Li Shi Zhen et Trafford est un livre qui propose de vivre plus longtemps tout en restant en bonne santé, grâce aux régimes alimentaires les plus sains au monde. Cet ouvrage de Michel Jodoin, acupuncteur depuis près de 30 ans, formé en diététique  et en herboristerie orientale, étudie les habitudes alimentaires des peuples ayant l’espérance de vie la plus longue, jouissant d’une excellente santé et d’une exceptionnelle vitalité. L’influence de ces régimes alimentaires sur la santé des populations est elle même confirmée par les plus grandes recherches nutritionnelles et épidémiologiques à ce jour. De ces traditions culinaires très différentes, l’auteur a réussi à en tirer le point commun, qu’il met à disposition de tous. Il en résulte ce livre proposant une explication, un guide pratique, et plus encore : plus de 400 recettes pour apprendre à mieux manger et parvenir à une meilleure santé. L’auteur étant lui même de formation scientifique, il propose également dans l’ouvrage une série de recommandations afin que chacun puisse adapter les habitudes alimentaires présentées en fonction de son propre profil personnel. Les lecteurs sont ainsi à même d’utiliser les recettes tout en comprenant les bienfaits de chacune pour sa santé propre. Entre fourchette et baguettes, 2010, Michel Jodoin, Éditions Li Shi Zhen, Trafford Publishing, 696... lire plus