Pour la médecine traditionnelle chinoise, les oranges sont de saveur sucrée et acide. Elles activent la digestion et agissent sur la rate et le foie. Les oranges sont alors tout indiquées pour le manque d’appétit ou lorsque la digestion est au ralenti.

Contrairement aux clémentines et aux tangerines qui permettent aux vois respiratoires et aux poumons de se libérer des mucosités, il faut éviter de consommer des oranges si vous avez un rhume et une toux grasse. L’orange étant humidifiante, sa consommation lors d’un rhume risque alors d’augmenter la production de mucus. Sa forte teneur en vitamine C la rend très utile pour prévenir les rhumes, mais il est plus sage d’en stopper la consommation si vous contractez un rhume, une sinusite, une bronchite ou une toux grasse. À l’inverse, elle sera toute indiquée en présence de sécheresse de la gorge ou de toux sèche.

Vous devez également éviter les oranges si vous avez un problème de peau ou une maladie auto-immune avec des symptômes « d’humidité-chaleur » tels que : rougeurs, inflammations, enflures etc.

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à consulter un praticien en médecine traditionnelle chinoise.