Encore plus d’évidences sur les effets néfastes de la consommation de viandes rouges et de viandes transformés.

Une autre étude portant sur 448,568 personnes démontre que ceux qui consomment le plus de viandes rouges et de viandes transformés (saucisses, charcuterie, jambon etc) sont les plus à risque de mourir précocement. Cette gigantesque étude de l’EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition) et qui vient d’être publiée,  a révélé que les risques de mortalité augmentaient de 14 à 44% chez ceux qui mangeaient le plus de viandes rouges et de viandes transformés comparativement à ceux qui en mangent le moins. Les participants de cette étude ont été suivis sur une période de 12,7 années en moyenne. Ces résultats confirment ceux précédemment obtenus par le Harvard 2012 Prospective Study.

Sources: 

Rohrmann S, Overvad K, Bueno-de-Mesquita HB, et al. Meat consumption and mortality – results from the European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition. BMC Medicine. 2013;11:63.

Pan A, Sun Q, Bernstein AM, et al. Red meat consumption and mortality: results from 2 prospective cohort studies. Arch Intern Med. 2012;172:555-563