Manger des oeufs peut augmenter le risque de mortalité du cancer de la prostate chez les hommes, selon une récente étude publiée dans le revue Cancer Prevention Research, une publication de l’Association Américaine de Recherche sur le Cancer.

Erin L. Richman et ses collègues du département d’Épidémiologie et de Biostatistiques de l’Université de Californie à San Francisco ont écrits : «nous savions déjà que la consommation de viandes transformées et de viandes rouges augmentait le risque de cancer avancé de la prostate, et bien que les études sur l’alimentation et le cancer de la prostate sont relativement éparses, certaines données suggèrent que la consommation de volaille et d’oeufs peut également accélérer la progression de la maladie».

Étude regroupant 27,607 hommes pendant 15 ans

Pour valider ces informations, ils ont donc décidés de faire une étude utilisant les habitudes alimentaires de 27,607 hommes qui ont été suivis de 1994 à 2008 et qui n’avaient aucun cancer au début de cette période. Dans ce groupe, certains hommes ont développés un cancer de la prostate qui s’est propagé à d’autres organes et qui en sont décédés, ce qui a permis aux chercheurs d’évaluer d’examiner la quantité totale de viandes transformées, de viandes rouges, de volaille et d’oeufs en relation avec le risque de développer un cancer terminal de la prostate.

Ils ont également analysé le taux de survie en relation avec la consommation de ces mêmes aliments après un diagnostic de cancer chez 3,127 de ces hommes, qui n’avaient aucun cancer au début de l’étude.

La consommation de 2,5 oeufs ou plus par semaine augmente les risques de 81%

Ils ont découvert que ceux qui consommaient 2,5 oeufs ou plus par semaine avaient 81% plus de risques de développer un cancer mortel de la prostate que ceux qui mangeaient moins de 1/2 oeuf par semaine en moyenne.

Références

Richman EL, Kenfield SA, Stampfer MJ, Giovannucci EL, Chan JM. Egg, red meat, and poultry intake and risk of lethal prostate cancer in the prostate specific antigen-era: incidence and survival. Cancer Prev Res. Published ahead of print September 19, 2011; DOI:10.1158/1940-6207.CAPR-11-0354.